jeudi 29 juillet 2010

A chacun son trophée













C'était au plus fort de la période bling bling, le chef de la bande qui dirige la France avait choisi de paraître à Eurodisney pour faire connaître au bon peuple son heureuse "fortune".
On atteignait là des profondeurs inimaginables dans la vulgarité. Le chef de l'État s'exposait dans une fête foraine, le Tchernobyl culturel dont avait parlé Ariane Mouchkine à l'ouverture du parc. Cela ne faisait que confirmer la pointure intellectuelle du gnome des Carpates ainsi que son inféodation aux US (tant qu'à faire il pouvait choisir Le parc Astérix...)
Quand j'ai appris ça je n'ai pu manquer de me marrer (jaune, très jaune) connaissant le passé de la dame. A quel âge a-t-elle commencé à jouer avec les garçons? Sans être abonné à Gala, Voici etc. on apprit que Mick Jagger, Eric Clapton ou, dernièrement, Raphaël Enthoven avait partagé la couche de la farouche donzelle. A propos de Enthoven, elle vivait avec son père (oui, elle fait aussi dans le transgénérationnel) puis est passée à l'autre qu'elle a piqué à la fille de BHL, Justine Lévy. On sait s'amuser à Saint Germain des Près...
Et puis il y a tout ce qu'on ignore...
Certaines font ça pour de l'argent; ce n'est pas son problème : elle est bordée de ce côté grâce à son immense talent de chanteuse.
Non, ce genre de filles n'est intéressé que par une chose : l'excellence dans un genre. Artiste, cf. Jagger et consorts, Intellectuels, Enthoven ou Pouvoir : Le nabot à talonnettes. Des trophées en leurs genres.
Elles sont à ce point obnubilées par leur fantasme (recherche du père parfait?) qu'elles prennent chaque fois, véritablement et sincèrement dirait-on, leurs multiples relations pour de belles histoires amoureuses qui engagent le plus intime de leur sensibilité (désolé, c'est venu tout seul…).
Carlita aime Nico d'un amour tendre et sans partage.
Ils se sont rencontrés chez Séguéla. J'imagine que si Sarko n'avait été que secrétaire d'État à la santé ou même Premier Ministre, d'une part il n'aurait pas été invité et si même il l'avait été, il se serait attiré de la part de la blanche pucelle la même réponse que Woody Allen dans "Play it again Sam" quand il tente sa chance avec une bombe sexuelle : "Dégage cloporte"!
Mais bon, comme il est l'incarnation même du Pouvoir, she fell in love with him at first sight!
Bon, a priori l'homme est à l'Élysée jusque en 2017 donc, sauf surprise, elle sera la première dame de France jusque là. Mais après, quand il sera retourné aux affaires, restera-t-elle sa tendre épouse pour le meilleur et pour le pire ou ouvrira-t-elle les yeux? Comme l'ont fait les deux premières épouses du caïd de Neuilly?
Mais il s'en fout le Sarko, lui aussi sera parti ailleurs, ayant montré qu'il pouvait tomber un trophée. A oui certes, la vertu des temps ancien n'est plus... Mais au fond, quoi de neuf sous le soleil?
Quand à Carla, c'est le genre de fille qu'on appelait les grandes horizontales durant le Second Empire... de là à parler de putes, c'est peut-être un peu vulgaire mais on n'en est pas loin tout de même... Pas le même niveau social mais la même démarche : Obtenir de l'argent ou un substitut qu'on appellera la comédie des sentiments.

2 commentaires:

merbel a dit…

Que pourra trouver un descendant de Carla Bruni dans trois cents ans, désireux de constituer son arbre généalogique? Pourra-t-il déterminer l'étrange rapprochement que je fais entre elle et le tableau de Picasso intitulé "Femme assise au bord de la mer", au-delà des informations qu'il trouvera sur la période où elle vécut, sa vie? Pourra-t-il nouer un lien entre cette ancêtre et lui?

Dans ce tableau de l'été 1929, on notera la tête de cette baigneuse: petit triangle aigu de nez avec des yeux comme des points, sans couleurs, avec deux mâchoires qui se meuvent en biais, comme celles des insectes: pas n'importe lequel, remarquez! Celles de la mante religieuse, cette carnivore mortelle!

On rit comme on peut, pour ne pas pleurer... de rage!

Flocon a dit…

Que l'association entre Carla Bruni et ce tableau de Picasso vous soit venue à l'esprit n'est pas fortuit évidemment, l'à peine inconscient dans ces cas, nous impose ses choix de pensées et représentations.

Je vois aussi une silhouette pour partie évidée au travers de laquelle apparaissent la mer et le ciel, tellement peu différenciés qu'ils semblent symboliser le temps.

Voilà alors, le souvenir d'une image mentale qui peu à peu s'évapore comme s'écoule le Temps.

"Elle est retrouvée.
Quoi? - L'Éternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil."


Dit par Belmondo à la fin de Pierrot le Fou

Ça c'est un film qu'il était beau!

Les descendants de Bruni... et les milliers d'autres individus qui en seront issus. Si j'en étais, je la jouerais discrète moi...