vendredi 22 février 2008

Compte de bilan



Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Sarko vient de tenir sur les sectes en général et la scientologie en particulier de lénifiants propos. Je voulais faire un billet sur l'intrusion de plus en plus pesante dudit Sarko dans les terres du religieux et assimilé, ça tombe bien.

Il y a eu le discours de Latran l'an dernier où Sarko a tenu des propos qu'aucun autre chef d'Etat français n'avait jamais tenus en pareille circonstance, puis le voyage à Ryad où il s'est cru libre d'invoquer le divin à 17 reprises paraît-il, puis sa délirante proposition de faire parrainer des petits Juifs français assassinés par tous les petits Français de 10 ans, le tout précédé de la réception de Tom Cruise à Bercy s'il vous plaît (et non chez lui à titre privé) en tant que Ministre d'Etat es qualité. Ca fait plus que beaucoup, il y a un faisceau d'indices comme on dit en droit.

De quoi je me mêle? C'est donc son obsession au gnome à présent, initier -croit-il- les Français à la spiritualité ou ce qu'il s'imagine être tel. En parfaite contradiction avec l'esprit de la loi de 1905 sur la séparation de l'Etat et de l'église. Il n'a jamais au grand jamais été élu pour se prononcer sur un domaine qui est absolument en-dehors de ses prérogatives et compétences de Chef d'Etat. Quelle est cette nouvelle folie qui consiste à vouloir décloisonner ce qui sépare le privé du public et qui permet précisément aux deux de parfaitement cohabiter?

Serait-ce que le petit homme a perçu comme une aspiration à la transcendance et que, tels les nouveaux convertis, il veut en faire profiter tout le monde? Je ne vois pas du tout les choses de cette façon.

Il m'apparaît plutôt que Bling-Bling, conscient malgré tout qu'il y a peut-être chez lui un déséquilibre entre l'Etre et l'Avoir, cherche à compenser comme une carence du côté de ce qui n'est pas l'Avoir et se tourne vers à peu près n'importe quoi qui a l'air d'en être l'opposé. C'est le propre des incultes et autres pharisiens de confondre dans une même indiscernable potée ce qui relève de la philosophie, de la théologie voire de la numérologie (bon, là je force un peu...).

Un peu comme un compte de bilan qui doit être équilibré, le Sarko semble prêt à faire feu de tous bois en matière de "spiritualité". Peu importe que ce soit de l'invertébré conceptuel ou de l'approximatif ontologique, la balance actif/passif doit être équilibrée. Alors du religieux, de la scientologie, un peu de Shoah... on a échappé au Mandarom!

Qu'il la ferme nom de Dieu, qu'il la ferme! En tous cas s'il y a une manif pour lui faire comprendre de la boucler sur le sujet, j'en serai, c'est sûr.

4 commentaires:

Flocon a dit…

Toujours pas possible de faire accepter les liens par Blogger... Grrrr...

Sur Emmanuelle Mignon voir l'article du Monde (entre autres)

ned a dit…

Apparemment elle est un fou(folle)de dieu catholique comme Sarkozy.

C'est étrange que ses deux grénouilles de bénitier defendent une un secte non-crétien comme le scientologie.

Flocon a dit…

C'est vrai que ça peut paraître étonnant à première vue mais chacune des trois religions monothéistes est une secte qui a réussi.

Il y a une espèce de solidarité entre elles puisque si elles faisaient preuve d'intolérance vis à vis les unes des autres, elles pourraient craindre qu'in fine l'intolérance soit dirigée contre chacune d'entre elles.

Solidarité extérieure contre le pouvoir temporel et compétition interne sur le marché du spirituel...

En Israël il y a quelques années on avait vu les rabbins et les imams se retrouver copains comme cochons contre une proposition des mouvements homosexuels de légaliser (ou de dépénaliser, je ne sais plus au juste) le marriage homo.

Anajo/Anijo/JoAnn a dit…

En Israël il y a quelques années on avait vu les rabbins et les imams se retrouver copains comme cochons contre une proposition des mouvements homosexuels de légaliser (ou de dépénaliser, je ne sais plus au juste) le marriage homo.

Ouf! Le mariage homo, ce n'est pas qu'une question de religion. J'avais parlé avec un jeune homme Belgian (de Belge) qui est athée, jeune, un anarchist, et il m'avais surpris quand j'avais compris qu'il était qqn qui détestais les homos...

Au contraire, je connais assez des religieux qui sont assez tolérantent vis à vis les homosexuels... on ne sait jamais comment une personne faisait leur logique...