vendredi 24 décembre 2010

Who's that girl?


Toute la semaine France Culture a rediffusé une émission consacrée à Schopenhauer (qui était véritablement un génie mais ce n'est pas le propos du billet) dans le cadre des Chemins de la connaissance produit et présenté par Raphaël Enthoven.

Le fils de son père, également professeur de philosophie, est agrégé de philo, a fait Normale Sup, est brillant, intelligent et cultivé, il connaît son sujet et, côté jardin, était le mari de la fille de BHL avant que la dame sur la photo n'entre dans sa vie.


Mais c'est qui la dame sur la photo vous demandez-vous peut-être? C'est donc celle qui a évincé Julie Lévy dans le cœur de Raphaël et lui a même "donné" un enfant et qui, après avoir consacré quelque temps à Jean-Paul est passée au fils dudit, savoir Raphaël. 

Et puis, pour on ne sait quelle raison, elle s'est déprise de Raphaël et a rencontré l'homme de sa vie, celui qu'elle aime d'un amour pur et sans partage ainsi qu'en témoigne cette photo :

Eh oui, l'innocente créature de la photo principale n'est autre que l'épouse du chef de l'État. Oui Madame!

J'ai donc écouté la dernière partie de cette émission ce matin et je me demandais lequel était le plus misérable de Raphaël ou de la blanche colombe.

Ce que Carla pouvait apporter à Raphaël question culture, c'est rien, period. Ce qu'elle lui a apporté, c'est une forme qui contient un corps et ses organes. Je ne connais pas Justine Lévy mais cependant il semble qu'elle ait autrement de "substance" que la forme qui lui a succédé.

Et je ne peux m'empêcher de considérer d'un œil peu bienveillant un type qui se met avec une liane dont la vertu (oui, je sais, le terme peut prêter à confusion) principale est d'être née. Qu'un gars du niveau intellectuel de Enthoven se mette en ménage avec une fille comme Bruni laisse songeur quant à l'infinie vanité dont les plus brillants (c'est peut-être le terme approprié finalement) esprits sont susceptibles.

Par un étrange retournement de situation, c'est à présent Bruni qui serait à même d'apporter un peu de "culture" à son mari. Manque de fortune, celui-ci n'en a absolument et strictement rien à faire de la culture. Lui aussi ne semble s'intéresser qu'à une forme donnée et pas à une autre.

Pourquoi se gênerait-elle Carla quand il existe par millions des types que seul attire une découpe d'un certain genre qui remplit un certain volume dans l'espace?

Mick Jagger est bien le moins idiot des ex de Bruni, on ne la lui fait pas et c'est lui qui choisit!


30 commentaires:

merbel a dit…

Le cantique est vraiment très beau!

Pour le reste, c'est pitoyable. On se croirait dans la famille "Tuyau de poêle". Les hommes, c'est sûr, n'ont pas le beau rôle dans cette histoire:l'intelligence ne garantit rien! La honte, c'est peut-être d'être inférieur à soi-même...

Flocon a dit…

Connaissez-vous le lai d'Aristote?

Et cette gravure qui en fut tirée?

Il y en a d'autres d'ailleurs.

J'aurais pu en choisir une à la place de Bruni à oilpé.

"La honte, c'est peut-être d'être inférieur à soi-même..."

Houlà! Bravo merbel! On dirait un aphorisme de Nietzsche ou de Cioran (mais ils n'utiliseraient pas le "peut-être").

Vous les gâtez vos élèves avec de pareils sujets de rédaction!!!

merbel a dit…

Cette phrase que vous admirez est une citation probablement mais je l'ai souvent entendue au cours de ma vie... Elle est devenue pour moi comme un adage, un de ceux que mes élèves ne comprennent pas plus que des expressions populaires qu'il m'arrive de "lâcher" comme "ça fera la rue Michel" ou "ça ne casse pas trois pattes à un canard" ou "il n'a pas la lumière à tous les étages".

Pour le Lai d'Aristote, oui je le connais et c'est toute l'"émergence" mentale de la femme dessus.
J'ai dans mes favoris un blog que j'aime bien, que je vais lire à l'occasion . Il est très intéressant et érudit. Le voici . Si vous voulez lire l'article sur le lai d'Aristote c'est celui du 22/04/2008

Flocon a dit…

Google et Wiki sont mes amis.

Il n'y a pas de honte à perdre ou à échouer. La honte, la seule qui puisse nous faire honte est d'être inférieur à nous-mêmes

Alain Ayache.

Je le "connaissais" mais je n'avais pas noté qu'il fût mort.

Il avait livré un combat contre la CGT (syndicat de la presse) en leur retirant l'impression de ses magazines (de mémoire).

J'ignore l'expression Ça fera la rue Michel et je ne vois pas ce qu'elle signifie???


Allons donc voir R.E.C.E.L ☺

merbel a dit…

Merci d'avoir mis un nom sur cette phrase!
Contente de vous apprendre ce que veut dire "ça fait la rue Michel", à vous le Parisien. Cela veut dire, "le compte y est; ça suffit."
L'expression est née d'un jeu de mots sur la rue Michel-le-Comte qui se trouve dans un arrondissement de Paris , du côté de la rue du Temple , je crois (mais vous le saurez mieux que moi!). "Ça fait le compte" comme "Ça fait le Comte" devint "Ça fait la rue Michel". les chauffeurs de taxi du XIXe siècle, les cochers seraient à l'origine de cette boutade qu'ils lançaient en déposant leurs clients.

Ce n'est pas la seule rue de Paris qui ait donné naissance à un calembour: "faire la rue de Lappe" ou "travailler pour la rue de Lappe", veut dire "ne pas gagner un sou", ces deux expressions étant construites sur l'homonyme Lappe ou Lap. A l'époque on pouvait "travailler pour lap", c'est-à dire "pour rien". Cette expression fait référence aux ferrailleurs qui habitaient cette rue et qui, précisément après avoir fait les rues à la recherche de matériaux, revenaient bredouilles chez eux.

Anijo a dit…

Goggle Maps est mon ami.

Rue Michel le Comte


Alors, c'est pas que moi qui ne comprends pas les 'tis expressions special Merbel. Ya aussi ses étudiants et Flocon.

Flocon a dit…

Anijo,

Its amazing the experience I've been through thanks to your Google map link.

J'ai pu remonter (full screen) de la rue Michel le Comte jusqu'à ma propre rue et mon immeuble en cliquant régulièrement up, up up etc.

Incroyable really!

La rue Michel le Comte a perdu tout charme, si jamais elle en eut d'ailleurs, et se situe à moins de un km de chez moi. C'est dans le nord du Marais, pas très loin de la place de la République.

I've already had the opportunity to look at pictures taken by Google but never tried (if it even was possible when I did) to go from one place to another one the way I've done...

Wait! I have a sudden idea re Mesilla...

Calle de El paso, Avenida de Mesilla, W. University Avenue etc...

But I can't get the correct URL.

Flocon a dit…

Une bien belle histoire que celle de la rue Michel... Jamais de ma vie je n'ai entendu cette expression mais Wiki, qui est mon ami comme chacun sait, confirme.

Pareil pour la rue de Lappe: Jamais entendu cette expression. Travailler pour le roi de Prusse, ça je connais.

Je les ai peut-être lues dans Balzac parce que ça fait tout de même un peu ancien ces expressions mais je n'en ai aucun souvenir. Trop jeune le Flocon...

--------


Je suis allé voir le site R.E.C.E.L. C'est du pointu, du coup cela n'invite guère aux commentaires.

Nulle part ailleurs il ne doit être possible de trouver autant d'info sur le lai d'Aristote si ce n'est dans la bibliothèque du département de littérature médiévale de la Sorbonne...

Anijo a dit…

Tiens Flocon

Anijo a dit…

Ah, now I understand the significance of Aristotle's Lay to this thread!

When Alexander discovered them, he just laughed at them. Aristotle then ended saying: « Weren’t I right? Just have a look at how love turns intellectuals into animals! »

Flocon a dit…

Anijo,

I succeeded in reaching Mesilla on Google maps but the URL kept leading to a global map of France.

Otherwise there's a Snow road in Mesilla!

------------

Great job for the research as regards le lai d'Aristote! Je ne sais pas comment tu as fait, j'en aurais été incapable.

I understand how the thread may have been a little obscure to you although you got the gist of it.

France Culture is a high quality radio station that may possibly be compared to N.R.P.

So the thread opened with the name of Schopenhauer and ended with a reference to Aristotle: I guess it met the high quality standards of France Culture ;-)

At one point I answered to merbel, writing "J'aurais pu en choisir une à la place de Bruni à oilpé"

oilpé is verlan (which I know you know of) pour à poil which means naked.

merbel a dit…

Je suis comme une petite fille devant vos images de rues et devant ce très beau et très imprévisible aquamanile. C'est bien de savoir où tu vis Anijo, et vous Flocon, j'ai presque tapé dans le mille avec la rue Michel...

Il n'y a pas une seule photo de la rue où j'habite à Evreux (simplement le Jardin public, au bout de ma rue).

Anijo, quand j'étais enfant, il n'était pas bien vu à l'école d'employer des expressions populaires. Cela était même proscrit mais malgré les interdits, et parce que j'ai un père titi parisien, nous avons été baignés dans cette langue-là. Et nous l'avons tous transmise à nos enfants: ma fille fait éclater de rire ses copains de tous âges (en fac et à l'hôpital) quand elle emploie une de ces expressions au détour de la conversation...comme
"Je m'en tamponne le coquillard" (1), "il en est resté baba" (2), "c'est pas piqué des vers" (3), " il travaille du chapeau" (4) ou encore "il a des oursins dans les poches" (5)ou enfin "En voiture Simone, c'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonnes"(6)

(1)je m'en fiche
(2)il est resté bouche bée, stupéfait
(3)c'est particulièrement réussi ou c'est osé
(4)il est fou
(5) il est radin, avare
(6) Démarrons, allons-y

Anijo a dit…

oilpé is verlan (which I know you know of) pour à poil which means naked.

Aha ! C'est pour ça que je n'avais pas pu trouvé ce mot. Oui, je me souviens que le nom de Tcheni était verlan pour Nietzsche. Merci Flocon pour donner un peu de l'aide à la petite américaine. ☺

Je suis comme une petite fille devant
lol Merbel
Oui, moi aussi chui comme une petite fille lorsque je joue avec Google Maps Street View. Et maintenant je peux conduire virtuellement dans les rues de ta ville. C'est chouette.

Je vais mémoriser ces expressions au cau où tu les utilises à l'avenir. Comme dit des fois Flocon, je veux passer l'examen s'il y en a !

Anijo a dit…

And yes, Flocon, Snow Road in Mesilla ! Makes no sense at all, does it? Perhaps it was a matter of wishful thinking. Of couse, it does snow here from time to time.

Or maybe it was someone's name. I don't know.

Flocon a dit…

merbel,

J'habite entre Goncourt et Parmentier.

Évreux ne m'est pas inconnu loin de là : visite annuelle dans les années 60 pour voir de la "famille" qui habite dans la rue qui longe la cathédrale en venant de la gare.

"En voiture Simone, c'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonnes"

Désolé, je connais En voiture Simone mais je n'ai jamais entendu la suite.

Flocon a dit…

Anijo,

"Of couse, it does snow here from time to time."

J'ai du mal à m'imaginer qu'il neige près de la frontière mexicaine... Il fait 23 F° à Paris ce soir...

"maybe it was someone's name"

John Snow was the name of the influential man whose francophile daughter etc. ;-)

Anijo a dit…

John Snow was the name of the influential man whose francophile daughter etc. ;-)


lol..oh, Flocon. Tu m'avais laissé avec une sourire on this magical xmas evening.

Anijo a dit…

Flocon,

Your memory, your knowledge, your sense of different culures, and your understanding of philosophy, all add up to me appreciating so much your sense of humor.

Anijo a dit…

Mesilla caught up with the rest of New Mexico this morning and got snow — the first this winter. There are years in which Mesilla gets no snow.

Here’s what San Albino looked like as the snow came down.

Anijo a dit…

Alors Flocon, tu habite cet endroit de Paris


T'as de la chance, toi ...

J'aimerai bien ballader dans cet endroit de Paris tous les jours de ma vie.

Flocon a dit…

Anijo,

"Your memory, your knowledge, your sense of different culures, and your understanding of philosophy"

Tsk... tsk... tsk...

My ego, Anijo, my ego! You're gonna drive some destructive forces (and you know which they are and where they come from..) upon my ego which eventually will let it shivering in a bloodbath.

--------------

I looked at the Mesilla blog, went to the home page and found a very gruesome picture at the bottom of said page (A ride you don't want to take). Seems a woman has already been hanged.

Why is it that I have a feeling the executioners were good practising Christians and definitively not Muslim terrorists?

-----------

Yes, the picture you chose is that of Avenue Parmentier, very close to where I reside.

Remember I posted a picture of the building where I live in this post September 18th...

Speaking of memory, you may remember there was a regular at SF's called l.w.p (which I once dubbed Lost Wisdom of Persia) who lived in this area when he was in Paris.

He knew my street because of a plaque that had been afixed to a building in order to commemorate the last barricade to fall down in front of the repression forces during the Paris Commune in 1871.

In this article there is a picture of a barricade that was erected right behind the canal Saint Martin.

Ma rue est à droite derrière la barricade but can't be seen.

When I travelled yesterday on your Google maps link from rue Michel le Comte up to where I live, I arrived at that place and made a screen capture.

This is where I saw a young girl dying in July 2007 which prompted me to write a post at SF's.

"Funny" to come back to this post (300 comments) and remember how you engaged in a conversation with Etchdi and then l'Amerloque, Bernarda and others a propos climate change.

Anyway, two violent death of women this morning... Hmmmm... bad vibes.

merbel a dit…

Flocon,
La rue qui longe la façade que vous montrez s'appelle la rue de la Harpe. Effectivement, on arrive dans cette rue en venant de la gare qui est située en haut de la ville.
Quant à moi, je n'habite pas très loin de cette rue. Je suis tout près du jardin public où se dresse le Cloître des Capucins, dans un couvent devenu aujourd'hui l'Ecole Nationale de Musique, arpès avoir servi de caserne, de prison, d'école, de lycée. C'est dans une de ses salles que j'ai passé mon BEPC. La dictée était extraite d'un livre de Jean Guéhenno, complètement inconnu au bataillon aujourd'hui!

Flocon a dit…

merbel,


Il y a, je ne sais plus, 15 ans ou davantage que je n'ai pas mis les pieds à Évreux. Je crois me souvenir qu'il y a un canal ou une rivière qui sépare la cathédrale de la rue dont j'ai souvenir.

Après consultation de la carte Google c'était le boulevard Chambaudoin.

"La dictée était extraite d'un livre de Jean Guéhenno, complètement inconnu au bataillon aujourd'hui!"

Amphibologie merbel! Qu'est-ce qui est complètement inconnu au bataillon aujourd'hui? Jean Guéhenno ou son livre?
J'en tiens pour son livre (Encore que Jean Guéhenno... De l'Académie française tout de même!).

Il me souvient qu'en C.E (1959? 1960?) nous faisions des dictées extraites de L'Orme du mail et que je me demandais pourquoi ce Monsieur André Gide avait écrit des livres qui donnaient matière à dictées...

Anijo a dit…

Flocon, yes, that is indeed a gruesome photo. What woman do you speak of?

Speaking of memory, you may remember there was a regular at SF's called l.w.p (which I once dubbed Lost Wisdom of Persia) who lived in this area when he was in Paris.

I do remember lwp. An intelligent, kind and interesting person who suddenly disappeared from SF's blog never again to post a comment :(

Flocon a dit…

"What woman do you speak of?"

En face de l'homme qui va être pendu je vois une femme déjà pendue le long du tronc de l'arbre. Ou est-ce un effet d'ombre et lumière?

"lwp suddenly disappeared from SF's blog never again to post a comment"

Yes, he was a very interesting blogger. C'est la vie de la bloggosphere... People come and go. Where did they come from? What happened after? We'll never know.

Anijo a dit…

En face de l'homme qui va être pendu, il n'y a rien qu'un arbre.

Il y a beaucoup de choses dans la vie that we'll never know...

Ned Ludd a dit…

Merbel, ""En voiture Simone, c'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonnes"(6)"

On dirait des Bidochons(ok, en voiture Ramone")

merbel a dit…

Oui Ned, digne des Bidochon l'expression! En fait,l'expression vient d'une Simone qui a réellement existé. Elle s'appelait Simone-Louise de Pinet de Borde (pas n'importe qui, hein!): elle a obtenu son permis de conduire à 19 ans en 1929 et a participé à des compétitions de rallyes automobiles...

Ned Ludd a dit…

merbel, I learned a lot about French and France by reading Les Bidochons, not just the classics. It helped me know what people were really talking.

Flocon a dit…

Mon fidèle ami, Wiki, m'informe que c'est la duchesse d'Uzes (Anne de Rochechouart de Mortemar) qui aurait obtenu le permier permis de conduire en 1897.