lundi 20 décembre 2010

Pavlovien




Quand il était au Maroc Charles de Foucault admirait l'humilité dont faisaient preuve les Musulmans en priant ainsi qu'ils le faisaient, à genoux, le front à même la terre et se demandait si la foi des Chrétiens était telle qu'ils pussent ainsi honorer Dieu.

Oui mais nous étions au Maroc à la fin du XIXè siècle, pas en France en 2010 et de Foucault était profondément croyant, to say the least.

Marine Le Pen a récemment évoqué la question des Musulmans qui pratiquent leurs 5 prières quotidiennes dans quelques rues de Paris ou Marseille en occupant l'espace public. Plus! En s'appropriant cet espace, soustrait à la libre circulation des citoyens (sans parler de ceux qui habitent ces rues!).

Ça n'a pas manqué et c'est pavlovien : un déluge de dénonciations de ses propos s'est aussitôt abattu sur elle et les thèmes du Front national. L'Occupation, les nazis, la "stigmatisation" (celle-là mérite d'entrer dans le dictionnaire des idées reçues de Flaubert) d'une communauté, "la dictature d'une majorité sur une minorité" (dixit une députée PS), manipulation de la haine (rien que ça), xénophobie, propos anti-Musulmans etc.

Il est incroyable d'être témoin d'une pareille unanimité, de droite comme de gauche contre des propos qui dénoncent une situation qu'in petto une majorité de Français désapprouve.

Résultat de 30 ans de lavage de cerveau à l'échelle industrielle, il suffit que Marine Le Pen prenne la parole pour que systématiquement elle soit accusée des pires arrière-pensées "racistes", que soit évoqués l' O.A.S voire la Cagoule et les Croix de feu.

En la circonstance elle n'a fait que rappeler à l'ordre républicain et laïc, une thématique parfaitement oubliée de la droite comme de la gauche dont c'est pourtant une des valeurs essentielles. Seuls Valls et Hamon ont osé s'affranchir de l'omerta imposée par la bien pensance politique des medias français.

Par veulerie et clientélisme, tétanisée qu'elle est par sa "culture" doloriste et  compassionnelle, la gauche est l'idiote utile des intégristes Musulmans qui font leurs choux gras de la mauvaise conscience et du sentiment de culpabilité qui imprègnent l'Europe de l'Ouest dans son ensemble. (cf Londonistan).

Les mêmes activistes ou groupements gauchistes qui viennent au secours des malheureux Musulmans contraints de prier dans l'espace public faute prétendument de manque de lieux de culte appropriés seraient les mêmes à hurler au fascisme et au retour des calotins si les intégristes Catholiques de St Nicolas du Chardonnet s'avisaient de célébrer leurs messes quotidiennes en bloquant la rue St Victor dans le 5ème.

Cohérence idéologique quand les trotskystes se mobilisent pour la défense du droit, mais oui!, d'une communauté religieuse à l'expression de ses convictions en public? Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas.

Qu'a fait d'autre Marine Le Pen que demander que soit appliquée la loi? Et si elle pose la question des pratiques rituelles publiques, qui sont une réalité et un symbole aveuglant du développement du communautarisme en France, n'est-ce pas parce qu'aucun parti de droite ni de gauche n'a plus le courage d'affronter le réel et laissent aux citoyens le sentiment (c'est d'ailleurs plus qu'un sentiment) qu'ils sont abandonnés à eux-mêmes par une classe politique que n'intéressent que ses petits soucis électoraux et carriéristes?

Marine Le Pen dénoncerait-elle les mutilations sexuelles des petites filles africaines qu'il se trouverait encore une majorité pour lui reprocher sa haine de l'autre et sa condamnation des cultures exogènes.

Pour 2012, prévoir Marine Le Pen au dessus des 20 %, devançant probablement Sarkozy.

Le déni du réel, le refoulement se paie toujours un jour au l'autre du retour du refoulé.

95 commentaires:

ZapPow a dit…

MLP a parfaitement raison de dénoncer le blocage de la voie publique pour les prières. Ceci dit, il semble bien que cela soit un fait que les mosquées proches des lieux où cela se produit manquent de places, et ce n'es pas céder au "bisounoursisme" gauchiste de la dire.Deuxième point, MLP fait ses déclarations en des termes choisis. Choisis non pas pour remuer la fibre républicaine (le FN n'est devenu républicain, apparemment, que depuis peu, et ce discours date de bien avant), mais pour titiller d'autres sentiments, généralement moins avouables.

Mais c'est un fait que la gauche semble tétanisée face au problème, et ne propose aucune solution, se contentant d'incantations antiracistes et assimilées, et que la droite, l'autre droite, elle, balance entre les deux attitudes, et toutes les nuances entre.

Mais il semble que la gauche soit, en ce domaine, sur la voie de la rédemption, tout comme en matière de sécurité, encore que timidement.

Flocon a dit…

Anijo,

French politics...

If you want to have an account in English here is an article that may help.

Flocon a dit…

ZapPow,

Une première réponse est partie à la trappe de mon fait, je m'y remets donc...

"il semble bien que cela soit un fait que les mosquées proches des lieux où cela se produit manquent de places"

J'ai entendu cela, je ne suis pas sûr que les fidèles habitent tous dans les quartiers concernés cependant.

"d'autres sentiments, généralement moins avouables."

Ces sentiments existent, il faut donc les prendre en compte puisqu'ils sont un fait du réel. Ni la droite ni la gauche ne font leur boulot, MLP le fait à leurs places.

Ce que je voulais "dénoncer" c'est la totale stérilisation de la critique politique due à ce qu'on appelle le politiquement correct qui est une forme de dictature intellectuelle.

Dès que MLP prend la parole on a sys-té-ma-ti-que-ment droit au même discours pré-enregistré depuis 30 ans.

Gauche et droite sont dans le déni
permanent à leurs risques et périls.

Pour ce qui est de la rédemption de la gauche, comme tu l'écris c'est très, mais alors très, très timide. Qu'en pense la direction du PS par exemple? Hormis Valls, Hamon ou Vaillant je n'ai pas entendu Aubry et les autres.

Les Présidentielles c'est dans 18 mois, c'est un peu court à présent pour le PS de ne plus passer pour le club des Bisounours, façon aimons-nous les uns les autres.

ZapPow a dit…

Je crois qu'en fait nous sommes d'accord. Pour paraphraser une citation fameuse (battue et rebattue), MLP montre la lune, tout le monde discute de son horrible doigt de sorcière.

J'observe que dans maints échanges, la forme occulte le fond.

Anijo a dit…

Flocon,

I've been spending some time reading up on all of this.

I came across this video which was posted by Ripostelaique

"Rue Myrha - Un an après le scandale continue ! (10 décembre 2010)"

This video has been removed as a violation of YouTube's policy prohibiting hate speech.


So while it is no doubt true that "Dès que MLP prend la parole on a sys-té-ma-ti-que-ment droit au même discours pré-enregistré depuis 30 ans", it is also true that FN attracts some rather questionable types.

And yet, when I see that video of those people in the streets (mostly men) bending over and making a public display of their prayers, ugh..

Flocon a dit…

Anijo,

Comme l'écrit ZapPow above, MLP aborde franchement un problème que tous les partis politiques en France se refusent à regarder en face.

Tous les partis politiques et pratiquement tous les media n'ont qu'une réponse toute faite aux propos de MLP: "she resorts to hatred against Muslims and it's very bad".

Moi je ne vois ni n'entends de haine mais juste une dénonciation de ce que les mainstream politics avoid to face.

MLP est effectivement traitée de sorcière par tous ceux qui n'ont pas le courage to face the fact.

I'm sick and tired of the pavlovian response of the so-called elite which tries to persuade the French that if they agree with what MLP says they're would-be Nazis.

There indeed exist a law which punishes incement to racial hatred. Which leads all foreigners or French civil rights associations to go to the courts in order to get some condamnation of anyone who dares confront PC.

Freedom of speech is really suffocating at the hands of the hollier-than-you crowd who pretends to dictate what's right and what's wrong.

Of course I don't know why the video was deemed illegal but nowadays about everything that isn't PC is likely to be labelled racist and xenophobic... (sigh)

"it is also true that FN attracts some rather questionable types."

You're right of course but the same can be said about any party, from the Communist one (hardly 2% of the votes) to the Socialist one or Sarkozy's one.

The majority of people in France believe these Muslims are being provocative and testing how far they can go.

What they're doing is illegal (practising religion in public is basically illegal in France since 1905) but they meet no opposition from the authorities. What's next?

On the video you posted the guys are lining along the sidewalk but in other occasions they actually completely fill the streets, leaving no possibility for free transit for cars or pedestrians.

Flocon a dit…

Anio,

Here's a video shot in the rue Myrha (18th arrondissement). Imagine you're living in this street...

As you can see the street is closed to cars and passers by.

Anijo a dit…

Flocon,

I've seen a number of those videos (posted by the same organization of the video I linked to).

I agree that what they are doing is selfish, obnoxious, and illegal.

Anonyme a dit…

Marine Le Pen occupe un terrain laissé vacant. Elle le fait à sa manière : provocante, mais ceci n'est pas nouveau. Une mosquée n'est pas un problème, ce sont les Imams qui me dérangent. Les Imams et ceux qui les écoutent, sans broncher. Propagateurs de haine.
Comment s'étonner dès lors devant la montée des Extrême-droites en Europe ? La France ne fera pas exception.

( anonyme mélomane).

Flocon a dit…

Un entretien intéressant et dépassionné si vous avez le temps.

Et un autre avec Moscovici toujours dans son déni du réel et la diabolisation du F.N...

ZapPow a dit…

Tiens, voilà un autre article intéressant.

Anijo a dit…

From the article ZapPow linked to..

La Grande Mosquée de Paris -avec son superbe minaret- est vide à la même heure que les prières de rue du XVIIIe arrondissement. Et le Recteur Boubakeur a déjà invité tous les fidèles à venir y exercer leur culte plutôt que de bloquer la circulation. Boubakeur n’est pas fou. Il sait bien que l’origine de cette occupation n’a rien de pieuse mais est belle et bien politique

Anijo a dit…

Here is a more light-hearted take on an aspect of this situation. I found this video because I was Googling to figure out what so many articles were referring to when they kept bringing up "Apéro saucisson pinard". The man in the video is very easy to understand!

Ned Ludd a dit…

Honerer son dieu en frappant sa tête sur les carreaux ou le pavé. Voilà, une idée typiquement religieueuse. Ce n'est pas un demonstration d'humilité, mais de démence. En plus les fesses sont élevées pour être préparées de se faire enculer par allah ou le prophet. Apparemment, c'est plus rejouissant pratiqué en group que seul dans la maison. Mais je regrette qu'il n'y ait pas 50 prières par jour. Aux moins ils se sont occupés à parler à eux-mêmes et ont moins de temps à embêter d'autres personnes avec leurs autres âneries.

J'ai lu dans un journal que 61% des français sont d'accord avec MLP. Comme d'habitude, la gauche a manqué une occasion à se rapprocher aux electeurs. La prétendue "islamophobie" est aussi fausse et inexistente que le prétendu "anti-semitisme". J'en veux aussi du média d'avoir fait tout ce tapage sur des propos assez anodins.

Pour les chrétiens, si je me souviens de mon bible, Jesus a favorisé la prière privée et critiquait ceux qui montraient leur croyance avec trop d'ostentation.

ZapPow a dit…

Je ne suis absolument pas d'accord avec Ned Ludd. L'antisémitisme est une réalité, ainsi que l'islamophobie.

En ce qui concerne la prosternation, elle n'est ni plus démente, ni plus ridicule que l'agenouillement, les processions à genoux de certains catholiques, les signes de croix et autres âneries religieuses. En fait, je crois qu'avoir une religion est dément. Avoir de la religion, c'est autre chose (suis pas sûr que la nuance passe bien).

Flocon a dit…

ZapPow,

Oui, il est intéressant ce texte qui explique bien la situation à mon sens et expose "calmement" que MLP n'est pas la fille d'Attila, qu'elle soulève un problème réel et que les politiques des 2 bords sont aussi irresponsables et complices les uns que les autres.

Amusant mais pas seulement, le dernier commentaire de la Rouméliote
qui rappelle que le regroupement familial qui a dû multiplier par 3 ou 4 le nombre d'immigrés relève d'un décret pris sous Giscard et signé par Chirac en 1976.

(Ne le prends pas mal j'espère mais quand on va dire quelque chose on écrit :"voici" et quand on a exposé ce qu'on avait à dire on écrit "voilà". Genre "voilà qui est dit!" ou "Voici de quoi il retourne".)

Tu le sais puisque j'ai souvent déjà lu la forme "correcte" sous ton clavier... Juste histoire de dire... ;-)

Flocon a dit…

Anijo,

Oui, l'extrait de l'article auquel renvoie le lien de ZapPow met en évidence que l'argument selon lequel il n'y a pas de place dans les mosquée est "bidon".

Ces prières publiques sont une provocation et un acte politique.

Pour ce qui concerne la vidéo, you've done a good job finding it.
(even for me the sound is actually of good quality indeed).

Pinard as you know is a familiar word for wine (preferably red).

Le mouvement "Apéro saucisson pinard" est une réponse provocante à la provocation que représentent ces prières en public. De fait ces réunions sont interdites par les préfets, fear of public unrest.

Il en ressort que tout le monde n'a pas le droit de manifester en France. So much for la liberté d'expression.

Of course these Apéro saucisson pinard demonstrations are entirely condemned by both right and left parties, especially the extreme left ones which see them has far rightist expressions of racist, xenophobic and anti-Islamic hatred.

In the end the trotskytes are defending the public expression of faith provided it's not Christian. As they used to shout: Wake up Trotsky, they've become mad!

Flocon a dit…

Ned,

Rhoooo, I didn't dare! Do I understand you're not a supporter of Charles de Foucault?

To be honest the idea crossed my mind that these guys are actually wriggling their bodies on the ground.

Deep inside I agree with your first paragraph which should have ended with emmerder instead of embêter (kudos for the accents circonflexes and later on âneries).

As you know embêter is rather polite and nice whereas emmerder is more atune with your thoughts...

(Je ne sais pas pourquoi j'écris en français puisque ton commentaire l'est aussi...)

"J'en veux aussi du média d'avoir fait tout ce tapage sur des propos assez anodins."

Libé n'y est pas allé de main morte avec sa couverture outrancière de MLP comme un monstre issu du croisement de son père avec une poissarde imprégnée de haine.

Bon, désolé, comme d'hab je suis d'accord avec toi.

Pour ce qui concerne l'aspect religieux, j'avais posé la question quelques années auparavant chez SF qui n'y avait jamais pensé and yet, il n'était pas à court d'arguments:

Même si l'on croit en un Dieu quelconque, pourquoi le vénérer? Par gratitude, par respect (???) ou par peur? (réponse: par peur bien sûr).

Je n'ai pas reçu de réponse à ma question... sigh...

Flocon a dit…

ZapPow,

"En ce qui concerne la prosternation, elle n'est ni plus démente, ni plus ridicule que l'agenouillement, les processions à genoux de certains catholiques, les signes de croix et autres âneries religieuses"

Tu peux ajouter les hochements de tête devant le mur des lamentations (ça doit porter un nom) ou les rites orthodoxes qui font penser aux agissements des internés en maison d'aliénés.

Tu l'écris toi même : "En fait, je crois qu'avoir une religion est dément"

De fait, être aliéné, c'est bien être dépris de soi-même qui est in fine le but de toutes les religions, même le brahmanisme, le bouddhisme, le jaïnisme etc.

Il va de soi que les religions indiennes sont à mes yeux autrement plus respectables que les religions abrahamiques en ce qu'elles sont foncièrement humanistes quand les dernières n'ont pour dernière finalité que l'asservissement des hommes. A ce titre elles sont détestables, Judaïsme, Christianisme et Islam.

Les religions indiennes visent à la libération, tout à l'inverse des religions abrahamiques.

Rien que tu ne saches d'ailleurs puisque c'est toi qui m'a appris l'existence d'Adi Shankara ;-)

Je ne suis pas sûr que les gars qui prient en public aient tant que ça de religion, je saisis ta nuance, cela me semble être tout le contraire.

merbel a dit…

Flocon,
Je partage votre avis sur la question et comme Michèle Tribalat il aura fallu attendre que Marion Perrine Le Pen(et oui, c'est son vrai prénom!)en parlât pour mesurer la dimension politique que représentent ces prières sur le pavé de la ville de Gavroche!
Toutefois, la dame a eu un terme "choisi" comme le dit ZapPow pour dénoncer la chose: elle a parlé d'"occupation" et à l'oral -elle le sait très bien- et quand on est Français le mot a été perçu avec un O majuscule. Elle a expliqué plus tard - en n'étant pas à une contradiction près- que ce terme "occupation" était une hyperbole pour nous dire 5 minutes après que l'Occupation est dans la conscience collective française... C'est ici

merbel a dit…

Oui, oui, oui l'islamophobie existe bel et bien! Ce qui est intéressant dans l'interview de la directrice de l'INED, c'est qu'elle donne en partie l'explication de cette islamophobie: aujourd'hui personne ne parle librement de la question de l'islam sans crainte d'une poursuite ou de menaces. Et quand on ne parle plus librement, quand la liberté d'expression,il ne faut pas s'étonner de la sanction silencieuse. Cette privation d'expression alimente très naturellement les réactions les plus racistes et plus aucun politique n'est crédible à nous prouver par a+ b les vertus de l'intégration que notre pays tente d'atteindre.

Nous avons des politiques -et des journalistes aussi!- au-dessous de tout! A jouer avec le feu, ils vont se brûler et nous avec!

Flocon a dit…

merbel est de retour!

♫ ♪ ♫ Jouez hautbois, résonnez musette ♪ ♫ ♪

Je vous attendais sur le billet précédent où je la jouais féministe... (sans succès d'ailleurs). Quelle déception!

Quel plaisir un bel imparfait du subjonctif, que c'est beau un lien direct tout en bleu comme on a bien appris...

Le terme "choisi", oui, J'ai déjà répondu. Quel autre mot aurait-elle dû utiliser? En l'occurrence il s'agit bien de l'occupation de l'espace public, c'est l'expression administrative.

C'est ce mot qui a fait se relever toutes les têtes et fait prêter attention à sa déclaration d'ailleurs.

Que suggère-t-on? Qu'elle a fait un clin d'œil aux nostalgiques de Vichy? Mais il en reste combien?

C'est à mon sens un parfait exemple du faux procès qui lui est intenté parce qu'effectivement nous sommes collectivement abrutis maintenant, "intellectuellement" intoxiqués par ce qui s'est passé il y a 70 ans.

C'est la raison même du titre "Pavlovien", il suffit que de près ou de loin on trouve un lien sémantique, une quelconque association d'idée avec l'Occupation pour que se déchaînent les grandes orgues de la bien pensance et moi je ne le supporte plus.

Raisonnons par nous-mêmes et libérons-nous des copiés-collés qu'on nous enjoint d'utiliser (les fameux éléments de langage) depuis 40 ans au moins (avant, je ne me souviens pas)

Anijo a dit…

Je vous attendais sur le billet précédent où je la jouais féministe... (sans succès d'ailleurs). Quelle déception!

Ouais. Pareil pour Ned. Pourquoi jétais la seule femme de Shall We Talk qui est répondu???

Anijo a dit…

♫ ♪ ♫
♪ ♫ ♪

☺ ☺ ☺

Flocon a dit…

"Oui, oui, oui l'islamophobie existe bel et bien!

J'avais écrit un commentaire en réponse à ZapPow sur ce même thème mais comme il répondait à Ned, je ne l'ai pas mis en ligne.

En substance je disais qu'on a le droit de penser ce qu'on veut, qu'il n'est pas encore obligatoire d'être philo-sémite ou arabophile.

On pense ce qu'on veut (précisément) de ces opinions anti tout ce que vous voudrez, il n'empêche chacun doit être libre de penser -à tort ou à raison- ce qu'il pense.

C'est ma liberté de conscience et d'expression qui est en jeu.

Comme vous l'écrivez : "aujourd'hui personne ne parle librement de la question de l'islam sans crainte d'une poursuite ou de menaces."

On peut distinguer le Juif du sioniste comme le Musulman de l'islamiste.

Pour un athée c'est déjà gonflant de supporter les insultes à la raison que constituent les religions abrahamiques mais si en plus elles investissent le champ politique alors là je deviens carrément pas tolérant du tout. Islamophobe quoi...

Quant au "racisme" employé à tout bout de champ pour faire taire son interlocuteur par la culpabilisation, il faudra que je me soulage d'un billet pour en finir (en ce qui me concerne à tout le moins)

"Nous avons des politiques -et des journalistes aussi!- au-dessous de tout!"

Tout à fait d'accord.

"A jouer avec le feu, ils vont se brûler et nous avec!"

Je suis moins alarmiste ;-)

Flocon a dit…

Anijo,

"Ouais. Pareil pour Ned. Pourquoi jétais la seule femme de Shall We Talk qui est répondu???"

Yeah, that's my fate with most of the gals: They let me down when I most need them :-(

Flocon a dit…

Anijo? Ned? merbel?


Il y a une proposition d'agrandissement/allongement du pénis qui vient d'arriver sur un billet du mois de juin.

Elle est dans la boîte à spam. Quelqu'un est intéressé?

merbel a dit…

Nous sommes les Trois grâces incarnées mon cher Flocon, et nous, on ne se vend pas... même pour l'allongement d'un appendice que vous les hommes saviez mettre en valeur aux temps jadis. C'est le très amusant livre de Colette Gouvion intitulé BRAGUETTES qui nous le dit.

Visez les filles

Avouez Nedd que cela a plus d'allure que les "culs levés"...

merbel a dit…

Un raté dans les liens... J'ai trouvé mieux! Et comme c'est écrit en russe, vous ne perdrez pas votre fidèle lectorat, Flocon!
Visez les filles

Flocon a dit…

"vous les hommes"

Mais c'est une prise à partie! (si j'ose dire)

C'est bien les liens bleus mais des fois il y a gourance...

Voici où nous mène le vôtre...

J'ai fait les petites recherches sur Colette Gouvion et son livre . Il y a une recension dans Le Monde et d'autres (peu) choses.

Flocon a dit…

Un beau site en russe effectivement.

Soyez indulgente avec Ned dont la langue maternelle n'est pas le français. She just meant uplifted asses!... De toute façon, Ned n'avouera pas. A la rigueur, elle pourrait admettre ;-)

J'ai lu l'article et une partie des commentaires du site la télé libre.

Une explication de texte s'imposerait; c'est du biaisé (oui, biaisé) dès le départ.

Je retrouve le terme pavlovien chez un des commentateurs. Nous sommes au moins deux alors.

"il serait bon de se demander si vous n’êtes pas devenus un peu, beaucoup, passionnément, de braves toutous pavloviens."

merbel a dit…

Oui, une explication de texte, cette conférence de presse! Elle est très adroite, si je peux me permettre cet adjectif! (j'en pouffe de rire, en me relisant!)

Mais Ned a toute mon indulgence, bien sûr. Et même que les "gros mots" ne me gênent pas quand l'esprit est noble! Na!Il y en a qui manipulent notre langue à la perfection mais qui ont une mentalité et un esprit ordurier.

Le bouquin est très divertissant et la documentation iconographique, fondée sur des tableaux puis sur des photos, est très réussie.

Flocon a dit…

Anijo,

FWIW, dans ma réponse au premier commentaire de merbel j'ai écrit

♪ ♫ ♪ ♫"Sonnez hautbois, résonnez musette"♪ ♫ ♪ ♫

In case you don't know why, this line is part of a French Christmas carol called Il est né le divin enfant.

Tous les Français connaissent cette chanson.

Here are the lyrics.

The second line is the one I quoted.

Would you believe it, Siouxsie and the Bandshees recorded that carol.

merbel a dit…

Flocon,
Vous qui êtes un grand utilisateur de Wiki, avez-vous fait un don pour cette "institution"?

Flocon a dit…

Eh bien non figurez-vous car je crois qu'il faut une carte bancaire et je n'en ai pas.

---------------
interruption de quelques secondes
---------------
Du coup, vous me faites penser à lire le mode d'emploi où je vois qu'il est possible d'envoyer un chèque ou de faire un virement.

Bon, c'est parti. 50 € ça va?

Pour l'usage que j'en fais effectivement je préfère financer Wiki que la télé (n'en ai plus)

J'avais relevé ceci pour vous.

Anijo a dit…

Merci Flocon. Grâce à toi chaque jour j'en savoir plus sur la France et la langue française.

Je préfère la version de Siouxsie plus que les autres versions. Ilzont aussi leur Lord's Prayer

J'espère que Merbel ne me fait pas offrir un don à youtube!

Flocon a dit…

Siouxsie rocks indeed. I wonder how Elisabeth Windsor liked her version?

There are many covers on YouTube like this one by sister Janet Mead.

Did you know there's a song by the Beatles where they indulge in some sort of carol?

From 0.59 to 1.10 and again from 1.40 till 1.51.

merbel est très convaincante. What's more, teachers scare the hell out of me! What I wouldn't do to get a good mark ;-)

Anijo a dit…

Je ne connais pas Janet Mead. Mais j'ai un album par une autre singing nun

Sa vie est intéressante.

Though deeply religious, she was also critical of the Catholic Church's doctrines. She advocated the use of contraceptives and even recorded a song for it entitled GLory Be To God for the Golden Pill which failed to garner commercial success. In her later years, she was a lesbian and gay rights promoter

Elle est connue pour 'Dominique', mais j'aime cette chanson.

Bien qu'elle ne chante que du religion sur l'album que j'ai, j'avais toujours aimé sa musique. Les paroles sont sweet..

Anijo a dit…

Ces paroles de Soeur Sourire de 'Resurrection'... ☺

Vélasquez et Michel-Ange
De loin se reconnaîtront
Et pleins d'une joie sans mélange
Dessineront l'homme du Cro-Magnon
Pour accomplir leur B.A.
Et nourrir les affamés
Les p'tits scouts de l'Alaska
Vendront des chocolats glacés
Les p'tits scouts de l'Alaska
Vendront des chocolats glacés

Anijo a dit…

sort of carol?

From 0.59 to 1.10 and again from 1.40 till 1.51.


Chais pas. J'entends un orgue et les orgues sont liés à la musique d'églises xtian..

Ned Ludd a dit…

Je suis d'accord avec merbel, "Et quand on ne parle plus librement, quand la liberté d'expression,il ne faut pas s'étonner de la sanction silencieuse. Cette privation d'expression alimente très naturellement les réactions les plus racistes"

Les musulmans peuvent avoir leur sacrifice de moutons, mais des autres ne peuvent pas avoir leur saucisson et pinard. Sur Canal +, "Le Petit Journal"(il faut le voir Flocon) a montré un élu de Bourgogne se gauffrer de jambon pendant une dégustation des vins de la région. Tout cela s'est passé à l'Assemblée Nationale.

S'ils l'ont fait dans la rue, est-ce qu'ils auraient été arrêtés?

ZapPow, il y a des individus isolés qui sont anti-semite mais il n'y aucun organisation ou même pensée organisée sérieuseuses.

Mais le Crif, le Licra et certains intellectuals juifs ont des attitudes certainemment racistes. Leur excuse est la défense d'Israel et sionism.

"Islamophobie" est un mot malhonête inventé recemment et ne veut rien dire. Etre contre une religion n'est pas raciste, même dans toutes ses formes.. J'ai souvent dit tout le mal je pense de chrétiens.

Finally, Flocon, "uplifted asses" has a double meaning because uplifted doesn't just mean "raised", it also has a religious meaning that means sort of "inspired". I think your definition fits well.

Flocon a dit…

Si tu regardes sur Wiki tu verras que sœur Sourire (the singing nun) a eu un destin tragique comme l'indique le site auquel tu renvoies.

Pour Doctor Robert c'est la descente puis la remontée chromatique des voix qui me font penser à un carol.

En fait ce pont de 11 secondes veut illustrer how it feels when one goes into a trip I suppose.

Je l'ai toujours interprété comme cela ever since I bought the LP in 1968 (sight)

merbel a dit…

Je ne suis pas là pour vous mettre des notes, Flocon, mais je le dis comme je le pense: c'est bien d'avoir aidé Wiki!

Pour l'article dans le Monde, je ne suis pas étonnée: j'ai rencontré ce week-end une jeune collègue qui exerce dans un des collèges ZEP de Caen où j'ai débuté il y a plus de 25 ans: ce qu'elle soulignait, c'était cette banalisation de la violence et l'incompétence de son chef d'établissement qui préfère faire ami-ami avec les élèves ou se mettre dans la poche des enseignants grande gueule en leur offrant des heures sup pour ne pas faire de vagues et ne rien risquer! C'est là que le bât blesse: à la tête de beaucoup d'établissements scolaires (et en particulier au collège , zone de no man'sland) il y a des dégonflé(e)s qui par respect zélé des directives ministérielles ou de la hiérarchie n'assument pas leur rôle d'autorité devant les gamins. Ainsi, me racontait cette jeune amie, pour son chef d'établissement qu'un gosse en brutalise un autre avec un poing américain n'est pas plus choquant que cela : le gosse après bien des protestations des enseignants a été exclu une journée!!!! Un autre, convoqué en commission éducative (qui précède le conseil de discipline) ne s'est pas présenté ni lui ni ses parents, comme le veut la procédure. Le professeur principal de cet élève , à l'issue de cette réunion où le chef d'établissement n'avait rien décidé parce que l'intéressé n'était pas là, a posé la très simple question: "Et que dois-je faire s'il se présente en cours, demain?" "Vous l'acceptez" a répondu la principale. Ben voyons!

Dans mon établissement, les élèves se rangent dans les couloirs, aucun d'entre eux ne vient interrompre les cours, on ne m'a jamais rien volé, le geste de violence (verbale ou physique) est immédiatement sanctionné :l'exclusion définitive a été prononcée plusieurs fois ce qui est malgré tout et pour nous équipe éducative, une grosse "claque"! Du coup, les menaces se sont interrompues immédiatement.
Vous parlez souvent de la "lâcheté" des hommes politiques, Flocon: il y aurait beaucoup à dire sur celle des chefs d'établissement. Les mêmes qui nous jugent en vous donnant une note administrative sur votre assiduité, votre "rayonnement", votre efficacité.

Ce témoignage montre bien que Cécile ne voit sans doute jamais son principal dans la cour de récréation, ou à l'entrée du collège le matin ou dans les couloirs faire lui-même ce qu'il doit faire: faire régner l'ordre et le respect, et faire appliquer un règlement! C'est tout con mais c'est souvent au-dessus de leurs forces... C'est bien pour cela du reste, que n'importe quel collège - le collège lambda qui n'est pas en zone sensible- peut devenir une zone de non-droit!

Ned Ludd a dit…

Suite. Peut-être j'aurais pu dire "les fesses en l'air". Leurs fesses sont plus élevés que leurs cerveaux.

Aussi, Je dirais qu'il y a plus un problème de "athéophobie", particulièremment aux Etats-Unis, mais cela existe en France. Tous, ou presque, des programmes à la radio et la télévision qui présentent discussions "interfaith" n'ont pas d'athée présent.

Flocon a dit…

Ned,

"Sur Canal +, "Le Petit Journal"(il faut le voir Flocon) a montré un élu de Bourgogne se gauffrer de jambon pendant une dégustation des vins de la région"

Je crois qu'il s'agit de Jean-Pierre Soisson, un ancien ministre de Chirac.

Ned, en fait tu parles/écris beaucoup mieux le français que tu ne veux le dire.

Tu voulais dire se goinfrer instead of se gauffrer qui n'existe pas en tant que verbe mais tu pensais sans doute à gaufre (waffle).

C'est intéressant car une gaufre est faire pour être manger et comme tu as entendu mille fois le verbe se goinfrer tu as fait une condensation de mots pour créer un verbe.

Flocon a dit…

Houlà! mais c'est l'heure de pointe là...

merbel j'ai un vieux billet (3 ou 4 ans) dans le tiroir sur la question de la discipline à l'école mais il est peut-être un peu sec...

Il faudrait que je le rende présentable.

Flocon a dit…

Ned,

Quand j'avais encore la télé, il existait une station appelée Kto je crois (Catho) où il y avait des "rencontres interfaith" il me semble et des "débats" entre gens du même avis c'est à dire des Cathos pour se féliciter mutuellement de croire les uns les autres à ce qu'ils croyaient.

J'ai longtemps eu l'idée qu'il y avait de quoi faire un billet mais après tout je me fiche de leurs salades et surtout je n'ai jamais pu regarder leurs trucs plus de 30 secondes.

Au-dessus de mes forces d'entendre un type ou une femme me parler de l'amour de Jésus/Dieu qui était comme une illumination intérieure etc ad nauseam. Ils ne faisaient que répéter à l'infini leur mantra avec un sourire de gens satisfaits d'eux-mêmes et de la bonté qui émanait de leurs personnes.

Plus soporifiques que mes billets... C'est dire...

Anonyme a dit…

How to explain to Anijo the double meaning of " dominique - nique - nique " ? I don't know !

( mélomane).

Anonyme a dit…

J'oubliais :
Toute mon admiration pour ces américains francophiles , curieux de notre langue. It's ok, I ll try to avoid toute faute d'orthographe ! C'est une question d'honneur !

( Mélomane)

Flocon a dit…

Maintenant que vous lui avez mis la puce à l'oreille, qu'elle est curieuse et que c'est une fine mouche (a sharp customer) il va bien falloir que je m'y colle.


Anijo, le verbe niquer est un terme d'argot jeune qui signifie "to f.".

Je n'ai aucune idée de quand est apparu ce verbe; il me semble que cela date des années 80.

So when the singing nun goes: ♪ ♫ Dominique nique nique ♫ ♪ she's actually saying ♫ ♪ Dominique f. f. ♫ ♪

That woman was very naive when she took the veil as well as when she composed her song. She beyond any doubt had no idea her first line could be turned into an osé meaning.

-----------

Je n'ai aucune idée de l'histoire de nos deux Américaines qui les a amenées à apprendre le français.

Pour les "fautes" (erreurs dirait merbel) d'orthographe il faut se résigner à en commettre plus qu'à son tour sinon on ne communique qu'a minima.

------------

Je veux croire que l'adagio de Mozart ne vous a pas échappé ;-)

Je prépare La Pavane et Daphnis et Chloé...

-----------

merbel a dit…

Anijo,

Je veux bien t'expliquer...en citant Jean-Claude Carrière (un écrivain, scénariste, philosophe de formation, toujours bien vivant) qui a écrit un livre "délicieux"intitulé Les mots et la chose au sous-titre non moins espiègle "le grand livre des petits mots inconvenants"
Voici:
"Si nous prenons par exemple l'expression "faire l'amour", dont vous avez certainement l'usage et que traduit sempiternellement le verbe "baiser", lequel ne prit son sens actuel qu'au XVIIème siècle, remplaçant peu à peu le célèbre "foutre", nous pouvons trouver immédiatement une foule de synonymes pittoresques et délicieux, ainsi, dans le langage des couturières "enfiler", ou, pour rester dans le domaine artisanal "emmancher" ou "limer" qui sont fort usités, de même "planter", "triquer","tringler", "darder" sans oublier "niquer" , qui a son charme. On dit aussi "se faire niquer", "se faire troncher", "se faire trombiner", toutes choses intéressantes ainsi que -je ne vous les rappelle que pour mémoire- "se faire prendre", se faire foutre" et "se faire mettre" (avec la variante "se le" ou "se la faire mettre") et "ramoner", toujours artisanal ("ma petite cheminée aurait bien besoin d'un bon ramonage", écrit, je crois, Julie de Lespinasse."

A l'anonyme mélomane,
Et vous cher ami, comment allez vous m'expliquer ces deux premiers vers d'une fable de La Fontaine
"Un octogénaire plantait
Passe encore de bâtir, mais planter à cet âge!" ? (XI, 8)

Anijo a dit…

Ah bon,

Merci à l'Anonyme Mélomane, Flocon, et Merbel, j'apprends mieux la belle langue français et comment dire en la belle langue, dans tous les sens, 'to fuck'.

J'avais vu pas mal de videos YouTube qui ont moqués l'innocente (comme moi même et Ned) chanson de la Soeur Sourire, Dominique. Maintenant je comprends pourquoi.

Les choses que j'apprends à Shall We Talk ! ☺

Anijo a dit…

As for what got me started being interested in French. When I was a young girl I was in a store, JCPenney, and I overheard two women speaking a beautiful language that I didn't understand. I asked them what language they were speaking and they told me that they were from France. So I signed up for a French class the following semester. Eventually I signed up to be an exchange student and so when I was 18 years old I spent one month in Amboise and six months in Marseille. Since then I have returned to France many times as well as other francophone places such as St Martin and Martinique in the Caribbean.

Anijo a dit…

Une chanson de Soeur Sourire tout à fait différente.

Quand nos grands-mères se mettaient en ménage
On leur disait "Ma fille, sois bien sage
Sois soumise à ton mari
Mets au monde une grande famille
Les enfants que Dieu t'envoie
Accueille-les dans la joie"

{Refrain:}
La pilule d'or est passée par là
La biologie a fait un nouveau pas
Seigneur, je rends grâce à Toi

Il est dépassé le triste enfantillage
Car l'humanité toujours grandit en âge
La pilule, c'est épatant
Même si elle a deux tranchants
Elle souligne la victoire
Des amoureux sur l'histoire

{au Refrain}

On a compris que la progéniture
Doit être fruit d'amour et non d'aventure
Et qu' dans la vie en commun
L'essentiel c'est d'être un
De bâtir son unité
Avant que d'enfanter

{au Refrain}

Face au problème de la démographie
Des nations surpeuplées
Des affamés d'Asie
La pilule peut enfin lutter contre le destin
Gens comblés, gens saturés
Puisse-t-elle nous inquiéter

{au Refrain}

Apothicaires, ne criez pas victoire
Et vous, ne dites pas "Bravo, faisons la foire !"
Le problème contraception
Attend notre réflexion
Ni tabou ni parti pris
Mais l'amour premier servi

{au Refrain}

Science et connaissance éclairent la foi
Puisse l'Humanité grandir dans la joie
Seigneur que l'amour soit roi !
Seigneur que l'amour soit roi !

Anijo a dit…

A l'anonyme mélomane,
Et vous cher ami, comment allez vous m'expliquer ces deux premiers vers d'une fable de La Fontaine
"Un octogénaire plantait
Passe encore de bâtir, mais planter à cet âge!" ? (XI, 8)


Merbel,
Comme t'avais expliqué une fois, je suis comme une vache devant le petit train. Je n'ai aucune idée de ce que tu parles ici.. :/

Flocon a dit…

merbel,

Quand il est question de commenter un billet "féministe" il n'y a personne mais quand il est question de Funny and Willy alors là, pas de problème, on assure! :D

Flocon a dit…

Anijo,

"...I was in a store, JCPenney, and I overheard two women..."

What happened to you that day is an exemple that could have illustrated the Que d'occasions perdues thread.

I you feel like reading it again you'll see how accurately your personal experience fits in the post.

A chaque instant tout est en balance. Je traverse la rue, une voiture arrive and I'm done. I smile to that girl and who knows?

Hadn't you be in that JCPenney store that very day, at that very moment, near these two women... you wouldn't be here (on this blog) right now, you possibly would never had travelled to France etc. and part of your life, at least interest in your life would be -no doubt about it- different.

No better nor worse, simply different.

To a certain extent you wouldn't be entirely what you are now. And the same applies to all of us of course.

A chaque instant notre vie peut prendre une autre direction.

-------------

A propos de Sœur Sourire, the pun about her Dominique song actually never had me smiling. Elle avait la foi dont parle ZapPow et je n'aime pas ce "détournement" inapproprié.

On the other hand, she probably would have smiled at the pun when she quit religion, became a lesbian and turned antireligious.

-------------

Anijo, merbel has a bad influence on your innocent mind and uplifted spirituality. I suggest you take your distances with that devilish adviser...

As regards ""Un octogénaire plantait
Passe encore de bâtir, mais planter à cet âge!" ?"


Planter is one of the verbs listed in the above comment par merbel. She could have added "poutrer" from poutre (a beam). Need I say more? (blush blush...)

And to think these things are being discussed, of all places, on a blog dedicated to arts and philosophy ...

Oh my...

Flocon a dit…

On peut voir Sœur Sourire dans ce clip 3 ans avant qu'elle ne se suicide.

Also there was a movie picture released in 1965 telling her story with Debbie Reynolds playing the leading role.

Since none of you girls are interested with the penis enlargement proposition, I've deleted it. Too late to change your mind now!

Anonyme a dit…

Merci pour la musique ! S'agissant de Gabriel Fauré, je vous recommande " le cantique de Jean Racine" . Très difficile à mettre en place et à chanter pour un choeur. Chant régulièrement chanté partout dans le monde. On peut facilement le trouver sur Youtube.

( mélomane)

Flocon a dit…

Matinal anonyme mélomane,

Merci infiniment de m'avoir indiqué ce titre de Fauré dont j'ignorais l'existence.

"Chant régulièrement chanté partout dans le monde."

Alors je l'ai peut-être entendu sans savoir de quoi il s'agissait.

Le voilà téléchargé bien à l'abri avant qu'il (ne?) se voit attribué un code htlm.

Je suis très désemparé quand il s'agit d'utiliser cette forme subjonctive. Mettre ou ne pas mettre le "ne". Je suis toujours tenté de l'y mettre.

Qui veut s'y coller?

merbel a dit…

Flocon,
Je vais essayer de me rattraper , c'est promis. Mais que voulez-vous, je ne suis pas philosophe, je n'ai pas d'idées, je suis plus près du bitume que des nuées, et la trivialité est ma seule ressource!
Cependant j'ai quelques points de vue grammaticaux qui pourront peut-être éclairer votre lanterne.
Les auteurs classiques ne mettaient pas 'adverbe de négation NE employé avec la locution conjonctive AVANT QUE: dans l'usage moderne, l'emploi du NE est facultatif (en voilà une bonne nouvelle!): c'est l'oreille qui décide: il semble toutefois que , le plus souvent, les oreilles préfèrent mettre "ne".
Sans NE: Avant que je réponde" (La Fontaine III, 1) "Avant que tous les Grecs vous parlent par ma voix" (Racine, Andromaque, I,2)
Avec NE:"Avant que la perche ne touche le fond" (Gide, Voyage au Congo)"Avant que son frère ne vînt (R.Rolland Jean-Christophe)

Il y aussi la grande difficulté du NE explétif employé dans les subordonnées positives et qui pose problème aux grammairiens logiciens... C'est quand vous voulez, Flocon.
Toutes ces affirmations sont certifiées par mon juge de paix (Grévisse).

Flocon a dit…

"je suis plus près du bitume que des nuées"

Laissons de côté Aristophane, aristotélicienne donc plutôt que platonicienne. Tiens, pourquoi m'en doutais-je? :-D

Pour ce qui concerne l'emploi du "ne", comme je suis sûr l'avoir rencontré je ne sais combien de fois dans mes humanités, je fus fort dépourvu un jour de voir qu'il n'était plus employé.

Qui se trompait?

Vous me rassurez donc en m'autorisant son usage fût-ce au chagrin des modernistes!

Par ailleurs j'écris toujours puisqu'aussi bien ou puisqu'alors car on m'a appris au siècle dernier qu'il ne fallait jamais faire se suivre deux voyelles. Donc pas de puisque aussi bien et puisque alors etc.

Remarquez, maintenant que je relis je vois bien que "ma" préférence fait que deux voyelles se suivent néanmoins.

Ah dilemme...

Je me demandais comment un billet qui commençait avec Charles de Foucault pouvait dériver jusqu'à la liste que vous nous avez proposée.

Le coupable: anonyme mélomane. Il a ouvert une brèche dans laquelle vous vous êtes précipitée...

merbel a dit…

"Ah pour être dévôt, je n'en suis pas moins homme!"


Je viens de finir un livre où j'ai lu, je ne sais combien de fois, "si il"! Cela m'agace! Tout comme vous, j'ai appris l'élision entre deux voyelles parce que notre langue tolère mal cette "promiscuité" vocalique, (sauf entre eux, entre amis ou presque usé -même si presqu'au même moment- ou encore quelque apparence) de la même façon qu'elle s'efforce de rétablir des euphonies, au détriment de la grammaire. Par exemple, pour l'impératif présent où nous avons appris que les verbes du premier groupe ne prenne jamais de S à la deuxième personne du singulier, que dire quand on trouve "Donnes-en"!

Ned Ludd a dit…

Flocon, tu a raison à commenter sur mon français. J'essaye de préparer mes textes en avance, mais il m'arrive des idées à ajouter au dernier moment avant de poster et je suis moins regardent sur ce que j'écris. J'ai pensé que "se gauffrer" n'était pas le bon mot après et alors j'ai pensé de "se goinfrer", mais je n'était pas sûr. Et souvent je ne sais quelle préposition à employée.

BTW, you wrote, "You're right of course but the same can be said about any party, from the Communist one (hardly 2% of the votes) to the Socialist one or Sarkozy's one." The "one" is not necessary in this case.

Ned Ludd a dit…

Je retourne à l'"athéophobie". On peut dire tout et n'import quoi sur les athées sans risque, et les rabbins, imams, et prêtres ne s'en privent pas. Il y une chose qui réunisse les religions, c'est leur haine pour l'athée.

Plus tôt, quand j'ai parlé des discussions ou dialogues "interfaith", j'ai pensé d'emissions ordinaires et non particulièrement religieuses. Recemment, il y avait une sur les couples mixtes, i.e. de religion différente. Pas d'athée invité.

Quand un athée, Michel Onfray par exemple, passe à la radio ou télévision d'habitude il est interviewé seul. Aussi, le média ne parle presque jamais des athées étrangers comme Hitchens ou Richard Dawkins ou Sam Harris qui sont célèbres dans les pays anglo-américains. Dawkins, un scientifique, a écrit plusieurs livres. Le plus connu est "The God Delusion" et il a fait quelques programmes pour la télévision britannique comme "The Enemies of Reason". Bien sûr il est partout on youtube et google vidéo.

http://richarddawkins.net/

Il y a aussi le blog très populaire de PZ Myers, "Pharyngula".

http://scienceblogs.com/pharyngula/

Flocon a dit…

merbel,

"que dire quand on trouve "Donnes-en"!"

zyva! :-D

Ned Ludd a dit…

Pour un peu d'humour, essaye Julia Sweeny, "Letting Go of God".

http://www.youtube.com/watch?v=OtIyx687ytk

J'ai divisé les deux dernier postes parce que certains blogs n'acceptent pas trop de liens internet.

Pour le billet sur les filles et les garçons, cela ne m'inspirait pas. Cela fait des décennies que j'ai discuté ce sujet et je ne peux plus.

Flocon a dit…

Ned,

"J'ai pensé que "se gauffrer" n'était pas le bon mot"

T'was cute anyway.

En plus, contrairement à ce que j'ai écrit, se gaufrer existe dans le registre familier mais c'est un néologisme.

Quand quelqu'un fait du ski par exemple et qu'il tombe alors qu'il va assez vite on dit: Il s'est gaufré!.

S'il rencontre un arbre, le feuillage en tout cas, on dira aussi: Il s'est gaufré le sapin.

Mais c'est tout de même assez rare. C'est familier et pas du tout vulgaire. Il est probable qu'on n'utilisera plus cette expression d'ici quelques années.


"Et souvent je ne sais quelle préposition à employée."

Alors là je sais que c'est une redoutable difficulté pour les non francophones de choisir entre "de" et "à". Je ne connais pas la règle et je ne sais même pas s'il y en a une???

S'il en existe une malgré tout ce doit être du genre impossible à mémoriser. My advise: Just forget the rule (if any) and trust what you hear and read.

Pour ce qui concerne les athées, d'une façon générale en effet ils ne sont pas présents dans ce genre d'émissions pour une bonne raison je crois: c'est que les Français dans une énorme majorité se contre-fichent des question religieuses.

Il n'est pas étonnant que les medias français et probablement européens ne parlent jamais des Hitchens, Richard Dawkins ou Sam Harris: Les Européens d'une façon générale, save the Poles, the Irish and the Portugese, don't care a fig about religions.

Même en Italie et en Espagne je ne crois pas que ce soit une préoccupation majeure comme cela semble être le cas aux E.U.

"Pour le billet sur les filles et les garçons, cela ne m'inspirait pas. Cela fait des décennies que j'ai discuté ce sujet et je ne peux plus."

Duh! no problemo!

Flocon a dit…

Ned,

You must, I insist, you must watch this video. Absolutely hilarious.

No offense of course but I don't know how you fare in verbal understanding. If you don't have my earing problems it should be OK then.


Surtout les 6'30 first minutes.

merbel devrait également en faire son miel...

merbel a dit…

Ned,
je suis bien d'accord avec vous! J'en ai un peu ras la cacahuète de ces discussions sur le féminisme, l'image de la femme... J'ai une mère qui a fait partie des premières femmes qui ont pris la pilule (1968), bien que pas spécialement "libéréé" (elle avait 32 ans et n'avait pas l'âge de la génération 68). Après, elle a fait un vrai boulot de mère qui consistait à répartir les tâches et à nous apprendre à les accomplir sans moufter, puisque nous étions 4 enfants dont 3 garçons. Mes frères savent tout faire et ça ne leur pose pas de problèmes plus que ça de faire le repassage, la cuisine, les courses, s'occuper des enfants, etc. C'est normal...Elle a tenu aussi à ce que je fasse des études supérieures et je dois dire que j'ai même (trop) ressenti ses exigences sans faille! Ce n'est pas plus compliqué que ça!

Je n'ai pas souffert dans ma vie de femme de regards qui ne m'auraient jugé que sur mon apparence , j'ai eu de la chance probablement. Sauf qu'aujourd'hui, c'est vrai! de pauvres gamines se retrouvent encore enceintes à 15/16 ans, sans repères, bafouées dans tous les domaines de la vie et je ne crois plus qu'elles en attendent quoi que ce soit! Sauf qu' elles continuent à rêver tout de même au Prince charmant. Et que comme le dit Elisabeth Badinter, il semblerait que tous les discours et les quelques dispositions législatives prises depuis 30 ans n'ont pas franchement amélioré la situation! Il y a toujours autant d'hommes qui ne fichent rien et qui prennent leur femme pour des boniches ou des objets sexuels. Pire, quand l'écologie s'y mêle, ça prend des allures franchement scandaleuses: ainsi il faudrait pour des raisons d'environnement revenir aux couches en tissu et aux repas préparés "à la maison" (adieu couches culottes et petits pots!)

Je suis navrée de constater au quotidien combien les fils sont chouchoutés par leur mère, qui excuse tout. J'ai surtout des problèmes avec des élèves garçons que leur mère couvine et défend bec et ongles!

Alors les femmes victimes? et si c'étaient elles qui au bout du compte engendraient et formaient des types sexistes?

Comme c'est Noyel, voici deux chansonnettes (à pleurer, oui, à pleurer!)
cendrillon et je suis de celles

merbel a dit…

Et bien, la vidéo ne fait pas dans la dentelle mais ça m'a beaucoup amusée!
En 1983, j'ai voyagé en Pologne: Jaruzelski était au pouvoir et il y avait un vrai bras de fer avec Walesa... J'ai rencontré des gens absolument formidables grâce à un ami qui m'accompagnait et parlait parfaitement la langue. Des gens de toutes classes sociales, des intellectuels, des ouvriers, des artistes, des employés, des étudiants: ils n'en pouvaient plus, avaient une distance cynique et certains n'avaient pas nécessairement une grande confiance en Walesa. Toutefois, quelle ne fut pas ma surprise lorque je découvris dans chaque maison ou appart dans lesquels j'entrais, de trouver sans cesse et parfois dans chaque pièce un portrait de JP II. Pour moi, c'était incompréhensible! Pour la majorité d'entre eux, ce n'était pas le pape, mais dieu lui-même. Cela m'a laissé une drôle d'impression ... mauvaise! Je me suis dit que c'était loin d'être gagné!

Flocon a dit…

Cette vidéo, la première partie où c'est la world compagny qui gère le business religieux, m'avait fait hurler de rire quand je l'avais vue il y a, bon, avant la mort de JP2.

Je m'étais dit que les gars avaient décidément tout compris!

Pour les Polonais, j'ai eu pour voisin il y a une vingtaine d'années un jeune Polonais (25 ans?) pas plus religieux que ça apparemment mais qui avait une espèce d'icône de la vierge noire où je ne sais qui dans sa studette.

Pas vraiment un intello non plus par ailleurs mais je ne crois pas que ç'aurait (*) changé quoi que ce soit.

Bon, ben on sait à qui on a affaire alors.

Y'a encore du boulot mais après tout c'est leur affaire...

(*) C'est correct mon ç'aurait? Toujours la même raison. Ça aurait, cela aurait, encore deux voyelles qui se suivent...

merbel a dit…

Non, je ne pense pas... Votre "ç'aurait changé" est incorrect. Le pronom CE s'élide devant le pronom EN et devant l'E ou l'A initial d'une forme simple ou composé du verbe ÊTRE.
Ex: c'a été ou c'en est fait ou c'aurait été.

Flocon a dit…

Bon, j'ai poussé la licence littéraire trop loin alors... :-(

"J'le f'rai plus m'dame" dit-il penaud...

ZapPow a dit…

Je crois qu'on n'en finira jamais avec ce canard que le mot "islamophobie" est une invention récente (des ayatollahs, pour stigmatiser toute critique de l'islam, ajoute-t-on généralement).

Le hic, c'est que c'est faux : on trouve, semble-t-il, des occurrences de ce mot depuis le 19e siècle, mais je n'ai aucune source à ce sujet, donc laissons tomber. En revanche, on le trouve dans La politique musulmane dans l'Afrique Occidentale Française d'Alain Quellien, publié en 1910, dans La revue du monde musulman ou La revue du Mercure de France en 1912, entre autres.

Anijo a dit…

Le hic, c'est que c'est faux : on trouve, semble-t-il, des occurrences de ce mot depuis le 19e siècle

Niemöller

Perhaps those of us who have a more personal experience with racism view this topic from a different point of view.

First they came for the Socialists, and I did not speak out --
Because I was not a Socialist.

Then they came for the Trade Unionists, and I did not speak out --
Because I was not a Trade Unionist.

Then they came for the Jews, and I did not speak out --
Because I was not a Jew.

Then they came for me -- and there was no one left to speak for me.

Flocon a dit…

ZapPow,

Honnêtement je n'avais pas compris cette "querelle" sur la nouveauté ou pas du terme islamophobie. Non plus que son enjeu en fait.

C'est pourquoi je ne l'ai pas utilisé ni dans le corps du billet ni dans les commentaires (sauf à présent bien sûr) parce que je ne me sentais pas à l'aise avec.

Donc si je comprends bien, ce serait les "défenseurs" de l'Islam (Musulmans ou pas d'ailleurs) qui accuseraient les "détracteurs" du même Islam d'avoir forgé ce mot pour l'occasion, ou du moins récemment, pour délégitimer tout discours critique de cette religion.

En quelque sorte, si le mot n'existait pas auparavant c'est que tout allait bien en "déduisent" les islamophiles et que c'est leur faire un mauvais procès, attenter à leur innocence prise en défaut, en créant des mots qui précisément serviraient à créer un problème qui n'existerait pas en réalité.

Ce que j'écris est alambiqué (c'est le cas de le dire) mais ce serait donc, pour les islamistes et leurs soutiens, un cas d'instrumentalisation du langage pour créer du réel ex nihilo.

Bon et bien si c'est cela merci de m'avoir ouvert les yeux. Des fois je suis un vrai jambon...

Anijo a dit…

Ned,
je suis bien d'accord avec vous! J'en ai un peu ras la cacahuète de ces discussions sur le féminisme, l'image de la femme...


Merbel,

Alors, t'avais une réponse, bien que ta réponse reste ici à l'autre bout d'un autre fil..

Flocon a dit…

Many thanks for the quote Anijo, I thought it was from Bertold Brecht.

The things I learn on this blog ;-)

Anijo a dit…

Comme un Guetteur
Dommage que cette chanson par Pow wow n'existe ni en YouTube ni en DailyMotion.

Une autre vie, une autre ville
Un vieux dancing où j'aimerais que le temps s'arrete
Sur le parquet usé, une autre vient de tomber

Je lève un verre à la santé
Du troisième millénaire qui vient de s'inviter
Il n'a que quelques heures, sera-t-il pire, fera-t-il peur

La salle se vide et je reste
Comme un guetteur
Une sentinelle inutile et sans couleurs
La salle se vide et déjà se fanent les fleurs,
Qui annonçaient un monde meilleur

Encore un verre quand tout bascule
Quand les lueurs de l'aube sont comme au crépuscule
Entre hier et demain, je suis l'éternel funambule

La salle se vide et je reste
Comme un guetteur
Une sentinelle inutile et sans couleurs
La salle se vide et déjà on a sèmé les fleurs,
Et l'espoir d'un monde meilleur

Est-ce que ça rendra le monde meilleur ?

Anijo a dit…

The things I learn on this blog ;-)

Flocon a dit…

Anijo,

Je ne connaissais pas ce groupe français but no wonder their name caught your attention... ;-)

Je découvre une des limites de Blogger: Les commentaires ne sont pas numérotés, this I knew of course, ce qui n'a pas d'importance quand il y en a jusqu'à une quarantaine disons, mais quand on arrive à 80 (and counting) disons, il devient difficile de se repérer pour retrouver un commentaire.

Il est vrai que ce n'est jamais arrivé auparavant and probably never will again... ☺

Flocon a dit…

ZapPow,

Ta recherche (de niveau universitaire!) pour retrouver les occurrences anciennes du mot islamophobie m'a donc amené à comprendre l'utilisation politique qui en est faite (Si j'ai bien compris évidemment).

Ce qui soulève une immense question qui relève de la philosophie du langage: Le langage correspond-il au réel? Le créé t-il? etc. Ce qui renvoie également au nominalisme et aux universaux.

Tout cela est trop ardu pour moi (il faudrait que je m'y mette). Il n'empêche, cette querelle autour de l'ancienneté ou pas du mot n'est effectivement pas anodine.

Ned Ludd a dit…

The British show "Spitting Image" presented JPII as a wannabe rock star. Sorry, but I didn't find an extract.

Flocon, I know that most Europeans don't give a flying F*k about religion, so here is a more serious and explanatory lecture about our universe by cosmologist Lawrence Krauss. "A Universe from nothing."

http://www.youtube.com/watch?v=7ImvlS8PLIo&feature=player_embedded

He is funny as well. I don't know if you will get some of his jokes.

A Xmas song from the Ramones: "Merry Christmas."

http://www.youtube.com/watch?v=4Y5GtaTrPHM&feature=player_embedded

Ned Ludd a dit…

I forgot one thing. For non-anglophones, the best book I know of is "The Oxford Advanced Learner's Dictionary". With CD if possible.

I have a similar thing in French from "Robert". I forget the exact title, but it gives more detail on usage than an ordinary dictionary.

Flocon a dit…

The Xmas post is ready, I'll post it tomorrow of course and I will give your link again.

There will be another video tomorrow, as appropriate than yours but less original I admit.

Ned Ludd a dit…

The Robert que j'ai, c'est Le Robert Méthodique et je le trouve très pratique. Peut-être Anijo ou d'autres peut être interessé.

Flocon a dit…

Ned,

"The Robert que j'ai"

Ned you kill me!!!

The voiture que j'ai,
The livre que j'ai,
Ze télévizion que j'ai... lol!

Anijo a dit…

Un autre point de vue de Charlie Hebdo

L’APÉRO DE BERNARD MARIS
Touche pas à ma laïcité!

Flocon a dit…

Intéressant article où Clovis (of New Mexico fame) is mentioned ;-)

Maris a raison de rappeler que la loi de 1905 est un des fondamentaux de la République et qu'elle n'a jamais été acceptée par l'Église. Hence l'attitude (collaboratrice) de l'Église pendant l'Occupation.

Par ailleurs, Marine Le Pen n'en a rien à faire des religions je crois. I absolutely don't know if she's practising and about everyone in France couldn't care less.

Comme tu sais la religion n'est pas un thème de débat politique en France sauf l'Islam précisément quand il est prosélyte parce qu'il se met hors les règles de la loi de 1905.

Anijo a dit…

Flocon,

The comment that I found most interesting was this one:

Car la force de la loi de 1905 ne tient pas à ce qu’elle lutte contre les religions, mais à ce que les religions l’indiffèrent. Être indifférent est beaucoup plus violent qu’être contre.

When you say, "Comme tu sais la religion n'est pas un thème de débat politique en France sauf l'Islam précisément quand il est prosélyte parce qu'il se met hors les règles de la loi de 1905.

Well then, what about this? How does this differ from what the Muslims are doing? I believe that this was the point that Maris was making. But I could very well be wrong and perhaps I didn't fully understand what he wrote.

Flocon a dit…

Anijo,

La photo a été prise à Lourdes lors d'un défilé nocturne de Catholiques dans le cadre d'un contexte historique. Cela ne contrevient pas à la loi de 1905 puisque l'État ne se mêle pas des pratiques des Catholiques.

C'est probablement autour de la basilique que se déroulent ces défilés. Les voies de circulation sont effectivement bloquées comme elles le sont quand les Jeux Olympiques se tiennent quelque part ou quand Obama ou Poutine visitent une ville.

Mutatis mutandis Lourdes c'est un peu La Mecque des Catholiques.

L'État n'interdit à personne de pratiquer quelque religion que ce soit but basically the idea is: keep yourself to yourself.

Il n'y a pas de lieux saints musulmans en Europe (peut-être dans les Balkans?) donc effectivement il n'y a pas de raison que les Musulmans se réunissent où que ce soit comme les Cathos le font à Lourdes.

Il y a d'autres manifestations religieuses en France depuis des siècles mais dans le cadre des lois de la République.

Quand certains Musulmans (très minoritaires) prient dans la rue, c'est illégal mais ils peuvent prier dans des mosquées all they want.

Ce n'est pas à l'État de financer et construire des lieux de culte, qu'ils soient Chrétiens, juifs ou Musulmans.

Donc je me répète : La religion n'est pas un sujet politique en France sauf quand elle sort des principes énoncés par la loi de 1905.

C'est une lâcheté des autorités que d'accepter que des prières se déroulent dans les rues en bloquant celles-ci. Ces mêmes autorités ne le tolèreraient pas de la part des Catholiques ou des Juifs (moins sûr là).

De ce point de vue ces Musulmans (ultra minoritaires) bénéficient de la mansuétude de l'État et non pas de discrimination ou de contraintes quelconques au contraire. Et ils ne sont victimes de rien du tout, ce sont eux qui se présentent comme des opprimés.

Anijo a dit…

Oui, Flocon, je comprends tout à fait ce qu tu veux dire. Mais je veux comprendre qu'avait écrit Maris quand il a dit Qu’elles autorisent la prière publique, exceptionnellement, au même titre que les processions, pourquoi pas ?

Flocon a dit…

Dans la phrase de Maris il y a "exceptionnellement" qui est essentiel.

Si des Musulmans veulent faire leurs prières exceptionnellement en public on peut en effet se dire que les Cathos le font aussi. Alors pourquoi pas? Mais je crois surtout que les Cathos devraient rester dans leurs églises et les Musulmans dans leurs mosquées.

La tolérance dont bénéficient les Cathos has some reason: they've been around for some centuries now... et c'est la première religion de France.

Comme le dit Maris, la loi de 1905 est une loi d'indifférence et pas une loi contre les religions.

Les Musulmans ne sont pas over vilified parce qu'ils sont Musulmans mais une très petite minorité a une activité politique masquée sous couvert de religion.

Anijo a dit…

Flocon, je te remercie pour l'éclaircissement.