vendredi 8 janvier 2010

We're getting very near the end it seems...




Régulièrement je vois passer de pseudo sondages selon lesquels 53% ou 57% des Français craignent de devenir SDF un jour futur...

Faut se reprendre là... Si on exclut les moins de 18 ans disons, ça fait quelque 20 millions de Français potentiellement SDF dans leurs têtes! Serait-ce à dire que 50% des adultes sont à ce point lobotomisés par le catastrophisme ambiant?

J'y crois pas, y'a de la manip dans l'air ou alors n'importe qui répond n'importe quoi à n'importe quelle question, c'est pas possible autrement.

Même à la fin de la 2ème guerre mondiale, ni en Allemagne ni au Japon, qui avaient tout de même bien morflé tous deux, il n'y eut 50% de sans abris. A Berlin et Tokyo sans doute a-t-on atteint de tels chiffres mais dans ces villes seulement.

Combien y a t-il de SDF en France? Je dirais quelques dizaines de milliers au max (je ne parle pas des mal logés)

Je finis par me demander si ce genre d'élucubrations ne profitent pas à quelqu'un in fine?

On pourrait presque croire à un complot sorti d'une officine du Medef pour persuader les travailleurs de se satisfaire de leur situation parce qu'à trop réclamer il pourrait bien leur arriver de changer de statut social. De salarié à SDF le pas est vite franchi.

Mais non, j'y crois pas non plus.

L'hypothèse la plus probable est n'importe qui, n'importe quoi à n'importe quelle question.

(Quoiqu'il en soit, ça nous donne l'occasion d'écouter la version de Chet Baker de La goualante du pauvre Jean qui fut n°1 aux US en 1956 sous le titre "The poor people of Paris" par Dean Martin.)

Si vous suivez le lien sur The poor people etc. vous apprendrez (comme moi) que pauvre Jean fut compris par l'adaptateur américain comme pauvres gens, hence the English title...

6 commentaires:

Flocon a dit…

Je relis certains billets où je découvre d'abominables fautes d'orthographe.

What a drag it is getting older...


Une version japonaise de la goualante qui aurait plu à Etchdi:

http://www.youtube.com/watch?v=iSmE7xM9hvc

Flocon a dit…

Ce qu'on trouve sur YouTube!

http://www.youtube.com/watch?v=lYapZeIZnCw

Flocon a dit…

En fait il semble que la situation soit bcp plus grave que je ne me la représentais.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sans_domicile_fixe_en_France

Merci à l'agent X27 de m'avoir fourni le lien WIKI que j'avais eu la flemme de chercher.

Cela dit, il semble qu'il y ait une contradiction dans l'article de WIKI puisqu'il est écrit en intro qu'il y a à peu près 800.000 SDF en France dont 100.000 à Paris et dans le paragraphe "statistiques" le chiffre de 100.000 est évoqué pour l'ensemble de la France.

800.000 SDF en France ça me paraît tout de même difficilement croyable et 100.000 à Paris seulement (dont il est dit que c'est la ville la plus affectée par ce fléau) ça ferait 5% de la population.

Anonyme a dit…

Non ce chiffre est impossible, c'était juste pour te montrer que Wiki dit des conneries. On estime que le nombre de SDF est (comme pour les manifestants) compris entre 86000 (fourchette basse du ministère) et 150 000 voire 300 000
selon les associations.

Quand elle était ministre Christine Boutin a demandé un
recensement des SDF comme cela existe dans les pays nordiques (ayons une pensée
pour eux en ce moment).

Ce recensement réalisé en collaboration avec les assoces
devait donner lieu à un rapport remis en juin 2009. Pas vu la moindre trace depuis. Donc on ne sait toujours pas combien ils sont.

Cela dit le nombre devrait être voisin de 0 si j'en crois cette déclaration de 2007 faite par qui
tu sais : "Dans deux ans il n'y aura plus de SDF en France (et moi aussi je me baignerai dans la Seine)"

Agent X27

amerloque a dit…

Slt !

Les medias essaient de fixer l'attention des masses sur la pédophelie et les SDF afin de masquer les vrais problèmes !

Comme d'hab ...

Best,
L'Amerloque

Flocon a dit…

Bonjour l'Amerloque,

Je crois surtout que les medias du monde entier s'auto intoxiquent de leur pouvoir illimité. Sans compter l'ignorance crasse de la majorité des journalistes.

Il faut vendre du papier, de l'audience et rien de tel que l'exploitation sans borne du filon catastrophisme et misérabilisme.

Non seulement ils croient, pour l'essentiel, aux bobards qu'ils propagent mais ils finissent même par enfumer les politiques dans leurs délires.

Dernier exemple en date: la grippe A (terrible, elle allait contaminer 1/3 de l'humanité, dixit l'OMS)

J'ai consacrés plusieurs billets à ces cas de démences collectives initiées par les medias.

SRAS, grippe aviaire, trou dans la couche d'ozone, réchauffement climatique, algues de la Méditerranée, maladie de la vache folle etc. You name it.