mardi 5 avril 2011

Britannia rules


Quand la reine d'Angleterre a visité les États-Unis en 2007, toute la bonne société de Washington se serait tuée pour avoir une place au dîner officiel donné à la Maison Blanche.  

Ce rapport des anciens coloniaux vis à vis des descendants de leurs anciens maîtres est... inattendu et  révélateur d'une espèce de nostalgie des temps anciens, de l'avant, que la monarchie britannique incarne de façon presque caricaturale.

On comprend bien sûr qu'il s'agit de retrouvailles de famille et que, d'une façon générale, la Grande Bretagne représente aux yeux de nombre d'Américains blancs la véritable racine de leur identité. Parce que je ne vois pas en quoi les Latinos, les Noirs, les Asiatiques américains ou les natives Indians peuvent se sentir le moins du monde concernés par les tribulations de la famille Windsor.

Deux bozos vont se marier d'ici quelques jours et il paraît que quelque 2,5 milliards de personnes suivront les cérémonies à la Télévision.

2,5 milliards d'individus! Cela représente le tiers de l'humanité et si l'on exclut les enfants, peut-être la moitié des adultes que compte la Terre!!!

On peut escompter quelques centaines de millions de Chinois qui n'ont historiquement presque aucun lien avec la Grande-Bretagne si ce n'est les guerres de l'opium au XIXè siècle qui ne sont pas vraiment de bons souvenirs pour la Chine mais aussi une honte pour les pays occidentaux.

Aux Chinois s'ajouteront les Indiens par centaines de millions également et qui ont subi l'oppression britannique pendant 2 siècles avant que leur guerre d'indépendance, semblable à celle des colons américains, aboutisse en 1947.

Aux États-Unis, on imagine que des dizaines de millions d'Américains suivront ce mariage qui n'affecte pas le moins du monde leurs vies (pas plus que le Chinois ou les Indiens) mais les masses ont besoins de rêver... Alors des histoires de prince, de reine, de royaume, de châteaux, de carrosses etc.

Il y a un siècle encore Britannia ruled the waves et son Empire était mondial. Sa puissance lui permettait d'exploiter les richesses de toutes ses colonies dont les habitant étaient les sujets de la reine Victoria.

Cette époque est passée, Britannia ne règne plus sur les océans et les richesses de la terre ni sur ses anciens sujets mais son règne s'est à présent déplacé dans les esprits.

La moitié de l'humanité adulte va, de son plein gré, virtuellement prendre part aux réjouissances familiales des descendants des oppresseurs de leur ancêtres.

S'il n'est plus immédiatement réel et matériel, l'impérialisme britannique n'en subsiste pas moins dans les esprits et au-delà même de ses anciens colons.

La moitié des cerveaux de l'humanité est encombrée de pareilles inepties! Trop forts les Anglais!  

(For New Yorkers who want to take part it's here)
 

22 commentaires:

Flocon a dit…

I'd better written this post in English, I would have felt more comfortable.
------

Also, I would have sworn the State diner I refer to took place when Reagan was in the White House.
------

Several million people in the world mourned the death of Princess Diana.

That person had absolutely no impact on their daily lives and yet they felt saddened by her death.

Talk of alienation! What matter in the lives of these millions are the cost of life, their professional situation, the health of their children, their personal accomplishment, their social environment, their quality of life and whatever you can think of and certainly not the death of a faraway persona created by the media.

Somehow, the masses are alienated and they enjoy it, being incapable to live without pie in the sky.

Christine a dit…

Je suis abasourdie par le nombre d'individus qui s'intéressent à "ça" mais à bien y réfléchir, pas de surprise vraiment parce que la manipulation et l'abêtissement des masses décrochent le pompon: la mondialisation, c'est cela aussi...

Je ne sais si cette "messe" tient à la grandeur de feu l'Empire britannique. J'ignore aussi comment les histoires sordides de princesses peuvent encore faire rêver. En tout cas, Léon Zitrone (tiens, un Z !) doit bien rigoler de là où il est...

Anijo a dit…

For New Yorkers who want to take part it's here

$150 for some scrambled eggs with cream, scones, and a glass of Champagne?! Oh, it must be the scented candle with the crown logo that justifies this exorbitant fee.

Now if one prefers to have caviar, bagels and lox with one's scrambled eggs, it will cost $149 but, alas, no scented candle with crown logo.

Or perhaps the price reflects the delight of watching, along with other people, the marriage of some young couple in England?

This is insanity.

Even watching this at home on television while drinking a cheap beer is ridiculous.

Flocon a dit…

Christine,

"la manipulation et l'abêtissement des masses décrochent le pompon"

Ce n'est pas nouveau : nos cerveaux sont comme des vases prêts à tout recevoir.

Mutatis mutandis c'est cette prédisposition à tout recevoir qui fait le lit des religions.

Nous avons tous du temps de cerveau disponible. A chacun d'en être responsable. Les masses sont irrécupérables par nature, seuls les individus peuvent s'en sortir.

Flocon a dit…

Anijo,

Too bad you're not a New Yorker but still you've got one chance to participate...

What does La Posta restaurant have in store for the occasion?

Anijo a dit…

What does La Posta restaurant have in store for the occasion?

Rires !

La Posta will be celebrating this occasion in the same way that this occasion will be celebrated here. ☺

This is a video I took of my favorite location in the Organ Mountains.

Flocon, thank you for mentioning La Posta. Your curiousity and interest in where I live I find quite enjoyable.

Anijo a dit…

Speaking of La Posta, SuperFrenchie and I had a margarita at the La Posta cantina (bar) when he passed by here.

Afterwards, we had fajitas for lunch here

Flocon a dit…

With your permission I may use the nice little video of the singing brook Anijo...

Anijo a dit…

Why yes of course Flocon, you have my permission.

Anijo a dit…

I stumbled upon this video.

What does 'raie' mean in this instance?

Flocon a dit…

Why is it always me to explain these things?

Philippe Katerine is a third rate comedian. He also happens to be the current companion of Gérard Depardieu's daughter.

"Raie" here refers to the line between the bottocks... (blush, blush)

L'expression est courante mais particulièrement vulgaire. I suggest you absolutely avoid using it even if you're very, really very cross with someone.

Besides it's such a gross, coarse and vulgar expression that only some men use it.

No woman would use that expression unless she's working in a third rate brothel or any similar position.

I'm sure there exists vulgar expressions in the US (depending of the regions) that you know of but wouldn't use in any case.

--------

re the Israeli video. Do I detect some bias in it?

Anijo a dit…

Flocon,
Forgive me. However, I do appreciate your explanation.

ZapPow a dit…

L'opium du peuple n'est plus seulement la religion : c'est aussi la télévision, et en particulier cette monstruosité qu'est la téléréalité, dont cette cérémonie ne sera qu'un épisode.

Aujourd'hui, chaque fois que je tombe sur quelqu'un qui parle de la supériorité de la civilisation occidentale sur toutes les autres arriérées, je pense à la téléréalité, qui relativise énormément cette proclamation.

Flocon a dit…

ZapPow,

Je me suis débarrassé de ma télé il y a 6 mois et quand me traverse l'idée de la récupérer je retrouve aussitôt mes esprits...

Cette entreprise de crétinisation à l'échelle mondiale, celle dont parle Christine, peut être déprimante et puis après tout, puisque les masses ont besoin d'opium et qu'il est impossible de les éduquer...

La téléréalité, oui. A chaque étape on se demande s'il sera possible d'encore faire plus vil et médiocre.

Je me souviens un peu des critiques (les intellos de l'époque) des années 60/65 vis à vis de la télé. Toute nostalgie mise à part, quel formidable outil pédagogique c'était alors...

Comme tu sais, c'est le mieux-disant culturel qui l'a emporté...

La supériorité de la civilisation occidentale se manifeste surtout dans les sciences et techniques; pour les mentalités cela se discute. Il est cependant vrai que les sciences et les techniques sont l'accomplissement des mentalités.

------

Coïncidence que tu évoques l'opium, il en sera question dans le prochain billet.

Flocon a dit…

ZapPow,

"L'opium du peuple n'est plus seulement la religion : c'est aussi la télévision"

Religion, télévision ET football à la télévision. Alors là c'est carrément une dose au carré!

Flocon a dit…

Anijo,


Some Americans are interested in the wedding yet...

Anijo a dit…

Yes, Flocon, a few wackos are interested (rolls eyes). What a strange description of young girls buying all kinds of useless bulls**t. I'm pretty sure you won't find any American males so interested..

Flocon a dit…

Je ferai peut-être un autre billet sur ce passionnant sujet with Peter Falk as guest star...

Were'nt it for the media who, save the Brits (and certainly not all of them), would care?

Hundreds of millions of girls around the world still dream and wait for the charming prince, Cinderella and figure themselves as Sleeping Beauties...

A huge topic sur les mentalités collectives selon les sexes, quand in fine it may boil down to the need of mental and physical security.

Anijo a dit…

Here is woman who is not waiting for Prince Charming.

She also plays the flute. Here she plays live via video link from the International Space station with Ian Anderson.

Flocon a dit…

"a woman who is not waiting for Prince Charming."

Acoording to her Wiki page she obviously isn't waiting for him.

I heard the Bourrée by Jethro Tull when it was released in 1969. How could we have imagined when we were still au lycée that such a musical encounter would ever take place?

C. Coleman was 8 years old by then.

Je n'ai jamais retenu de quelle bourrée de J.S Bach il s'agissait en fait. Il faut que je recherche de nouveau.

Anyway, I remember the tune was a great hit when the record was released.

Anijo a dit…

Yes, I know she's already married. But he didn't come to save her and provide for her. She's a "chemist, a former United States Air Force officer, and a current NASA astronaut". And on top of all that, she also plays the flute quite well. I found her to be a rather impressive woman.

It was his Bourrée in E minor.

Flocon a dit…

Petit malentendu ici Anijo.

Je connais bien la version de Jethro Tull puisque c'est elle que j'ai entendu en 1969 mais je ne savais pas quelle pièce de Bach Ian Anderson avait reprise.

Grâce à ton lien voici la réponse :

Bourrée de la suite pour luth, BWV 996

And also here.