mercredi 8 septembre 2010

A la manif.








Hier étaient organisées de grandes manifs contre le projet gouvernemental de modification du régime général des retraites. J'y suis allé, encore que je ne sois nullement concerné, essentiellement pour ajouter ma petite personne à la masse des mécontents.

Ça tombe bien, la manifestation prenait son départ à République, près de chez moi donc.


 (le cirque d'hiver en arrière-plan)


Il y a un article qui couvre l'événement dans le New-York Times avec près de 150 commentaires, la plupart se prononçant d'ailleurs non pas tant sur la légitimité de ces manifestations mais sur la différence entre l'activisme des Européens en général par rapport à l'apathie des travailleurs américains.

Ce qui me fait penser au texte de Henry D. Thoreau sur La désobéissance civile où je lis :

Il y a des milliers de gens qui par principe s’opposent à l’esclavage et à la guerre mais qui en pratique ne font rien pour y mettre un terme; qui se proclamant héritiers de Washington ou de Franklin, restent plantés les mains dans les poches à dire qu’ils ne savent que faire et ne font rien.
(within an altogether different context of course)

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce texte de Thoreau mais il me semble que lorsqu'il appelle à moins de gouvernement cela fait penser à Reagan qui disait : le gouvernement n'est pas la solution, il est le problème. Il faut sans doute faire la distinction entre le gouvernement et l'État j'imagine.


    En tous cas il faisait beau, condition impérative pour une manifestation réussie. Ce matin il pleut...
                                                                      

13 commentaires:

Anijo a dit…

la plupart se prononçant d'ailleurs non pas tant sur la légitimité de ces manifestations mais sur la différence entre l'activisme des Européens en général par rapport à l'apathie des travailleurs américains.


Une commentaire, par exemple, (une réponse à une autre commentaire) dit "If the French are "winers" (sic), we are pansies." Ce qui est remarquable, c'est que même les pauvres Américaines croirent que 'the government is the problem". Les Republicains sont adept à manipuler les pauvres.

Ces photos de Paris et les manifs me fait penser comment j'adore des beaux jours dans Paris. Y'a souvent des gens dans la rue manifester pour une raison ou une autre. J'aime bien l'atmosphere.

Je n'avais jamais vu le Cirque D'hiver. Dommage! Leur site web démontre que c'est qqchose qui est vachement interessant. Si jamais je retourne à Paris, je le ferais visite.

Anijo a dit…

c'est que même les pauvres Américaines

J'ai voulu dire les Américains qui sont pauvres.

Anijo a dit…

La visite virtuelle du Cirque me fait souvenir qu'il y a des rues dans certains endroits dans Paris qui serpentent, les unes croisant les autres dans une façon un peu mysterieux. Ou mène-t-il ce 'ti rue, on se demande...

Anijo a dit…

Mais pas que les rue sont aussi petits dan cet endroit! Quand même, ils serpentent dans une façon qui n'est pas facile pour une étranger qui essai à la démêler.

Flocon a dit…

Je n'étais jamais allé voir le site du cirque d'hiver.

En effet cet endroit a une histoire très intéressante.

Il y a bien sûr un article sur Wiki.

Les photos que j'ai prises l'ont été face au cirque pour l'une et dans les environs pour les autres.

Quand j'avais 5 ans, ma mère m'avait emmené voir un spectacle au Cirque d'hiver. Je me souviens des acrobates (flying trapeze, hence probably the souvenir that let me write the post about flying trapeze some days ago).

Cet endroit sert aussi parfois pour les défilés de mode (hiver/été), j'en ai vu un en 1988.

Je me souviens aussi avoir vu un chameau dans une de ces petites rues dont tu parles!!!


"Quand même, ils serpentent dans une façon qui n'est pas facile pour une étranger qui essai à la démêler"

Depuis des années je vois des visiteurs étrangers tourner une carte de Paris dans tous les sens pour savoir où ils sont.

En fait ils se servent d'une carte distribuée par les Galeries Lafayette sur laquelle la moitié des rues ne sont pas marquées...

Au début j'allais les aider puis comme ils sont des milliers et des milliers à le faire, j'ai abandonné... I can't carry the world upon my shoulders... (sigh)

Anijo a dit…

Depuis des années je vois des visiteurs étrangers tourner une carte de Paris dans tous les sens pour savoir où ils sont.

En fait ils se servent d'une carte distribuée par les Galeries Lafayette sur laquelle la moitié des rues ne sont pas marquées...

Au début j'allais les aider puis comme ils sont des milliers et des milliers à le faire, j'ai abandonné... I can't carry the world upon my shoulders... (sigh)


lol ! Bon, c'est bien moi qui tourne la carte dans tous le sens, bien que je n'utilise pas la carte des Galleries Lafayette ni la carte de Printemps. La guide EyeWitness a une carte remarquable, mais pas aussi remarquable pour comprendre les rues serpantant de Paris.

T'es gentille pour essayer d'aider les pauvres touristes en navigant des rues de ta ville natale.

One does not expect the big city people to be so hospitable, so when they are it is ever so much appreciated.

Anijo a dit…

Bye bye blackbird... You have a way of finding some of the best of Miles. Combined with John Coltrane, it is music which is to be savored as one would savor a delcious wine. ;)

Anijo a dit…

Miles.. the Photographer... Flocon, you have uncovered a piece that I'm not familiar with. Leave it to you to introduce me to something by MD that I've never heard!

Ned Ludd a dit…

J'ai vu un ou deux spéctacles au Cirque d'Hiver, mais ils n'étaient pas des cirques.

Si vous y allez, trois ou quatre portes plus loin dans la même rue il y a un bon restaurant mexicain qui n'est pas cher, le Taco Loco.

En ce qui concerne la guerre de secession, je me suis demandé comment les grands propriètaires des plantations et donc d'esclaves ont convaincu des millions pétits gens, la plupart qui n'avaient pas d'esclaves, à allez à la guerre pour le Sud et se faire massacrés.

Pourquoi ils ont combattus?

Flocon a dit…

Anijo,

Quand tu parles du "Photographer" je pense que tu as écouté la liste Deezer de Miles Davis.

Tu le trouveras ici sur YouTube avec toutes les musiques que Miles a composées pour Lift to the scaffold

(And once again the Germans have attained the pre-quality stage for an article about this film!)

Flocon a dit…

Ned,

"En ce qui concerne la guerre de secession, je me suis demandé comment les grands propriètaires des plantations et donc d'esclaves ont convaincu des millions pétits gens, la plupart qui n'avaient pas d'esclaves, à allez à la guerre pour le Sud et se faire massacrés."

Answer:

A common and natural result of an undue respect for law is, that you may see a file of soldiers, colonel, captain, corporal, privates, powder-monkeys, and all, marching in admirable order over hill and dale to the wars, against their wills, ay, against their common sense and consciences, which makes it very steep marching indeed, and produces a palpitation of the heart. They have no doubt that it is a damnable business in which they are concerned; they are all peaceably inclined. Now, what are they? Men at all? or small movable forts and magazines, at the service of some unscrupulous man in power?

(Henry. D. Thoreau in Civil disobedience)

It has worked for about every war of aggression since... well... Laws has been established.

merbel a dit…

C'est rigolo! Vous parlez de la manif, et Anijo et Ned parlent du Cirque d'hiver, des rues sinueuses de Paris et même de la Guerre de Sécession. C'est sympa les manifs, non?

Excusez-moi d'être si peu présente ces derniers temps...Je vais vous lire dès que je peux, mais hélas mes journées ne sont pas extensibles! Et les rentrées, pour ce qui me concerne, sont assez éprouvantes! Ce doit être le vieillissement????
Bien à vous!

Anonyme a dit…

Votre abonnement est illimité dans la durée merbel donc chacun comprend bien la raison qui nous contraint à nous priver de votre amicale présence de temps à autre.

Anijo ne peut être personnellement intéressée par les manifs en France mais comme elle connaît bien Paris cela lui rappelle des souvenirs.

Par ailleurs elle cite un commentaire tiré de l'article du New York Times qui se rapporte bien à notre sujet.

Quant à Ned j'imagine que c'est la mention que j'ai faite de Thoreau qui lui a fait venir à l'esprit la guerre de sécession.

Bien que Thoreau fût mort à l'époque de ladite guerre, il est connu pour son opposition à l'esclavagisme et à la guerre du Mexique ainsi qu'à la toute puissance du gouvernement.

Son opposition au gouvernement d'alors (1847) peut faire penser aux manifestations anti gouvernementales françaises contemporaines.

Par ailleurs on lit dans Wikipedia à propos de la guerre du Mexique :

"Cette guerre fut l'un des facteurs déclencheurs de la guerre de Sécession qui une douzaine d'années plus tard mettra les États-Unis à feu et à sang"

Bien que très elliptique(*), le commentaire de Ned est bien dans le cadre du billet.

(*) Ned pratique la concision avec une rigueur toute scientifique...

Bonne rentrée donc merbel et au plaisir de vous relire.


Flocon