lundi 4 juillet 2011

Hu-Ho...

C'était l'affaire de sa carrière. The whole world had to be informed that Cyrus Vance jr was incorruptible and that America is the land where justice is equally distributed with no distinction between the poor and the rich, white and colored immigrant people etc. So he didn't hesitate to treat the rich white man like he was guilty before any investigation. 

He had him paraded with the infamous perp walk and his first appearance in a court of justice was filmed by TV cameras so that billions of people around the world be convinced what an utterly abject and despicable person Dominique Strauss-Kahn is.

But after some weeks, he had to admit there were some hitches in the case and consequently he gave the world an image of the U.S that again may not be so flattering. American self inflicted wound?

There is this article this morning in the NYT about a resurgence of dormant anti-Americanism in France due to the way Strauss-Kahn's name has been sullied in an unspeakable manner. I for one don't think there's any resurgence of the kind Steven Erlanger mentions. Rather, I'd be more inclined to believe that old clichés and stereotypes have been reinforced once again. But are the French responsible for this sorry state of affair?

Now, to be fair, I have to say that, had this incident happened in France, it would have taken months -if not years- before the French judiciary system would very reluctantly have admitted a minor mistake may possibly have been committed. 

Just last week a man was declared innocent after he spent 9 years in jail because a 13 year old girl falsely accused him of rape.

All French people know of the horrendous Outreau miscarriage of justice which took place some years ago. Like seems to have been the case with Cyrus Vance jr, the French judge swallowed the story made by the female accuser, hook, line and sinker.

Stories like these are countless in France and the French are totally disgusted with their judiciary system and its judges, make no mistake about it.

Contrary to how things unfurl in France where judges never ever admit they made any mistake, one must give credit to C. Vance jr that he basically let understood he made some errors in his handling of the case. He certainly would have spared himself the embarrassment had he been less eager to make a publicity stunt for the sake of his career...

But too late. Le mal est fait and his reckless conduct has given another bad rap to the image of the U.S the world over.

27 commentaires:

Flocon a dit…

Two comments by Americans that I read in the NYT:

"Guess it's a secret to Americans that the rest of the planet considers the u.s.a. a place where hysteria/over the top behaviour go to thrive and rationality/logic/moderate behaviour/careful consideration go to die."

"The moral of the tale is: the US practice of naming the accused (almost always male) in a rape trial and keeping the name of the accuser (almost always female) confidential is patently unfair. Either both names should be made public; or both should be kept confidential until the legal procedures have run their course. Either approach would be fair. The latter would have the added benefit of stopping the "perp walk," an act of shaming that harks back to the barbaric past. What we have now is indefensible and biased against men."

Anijo a dit…

Your selection of these two comments makes clear your opinion.

Flocon a dit…

Why should have I selected comments where one could read : "What else would you expect from those lecherous French? or "The French are sex addicts with no morality whose butts we saved twice in the XXth century?"

My opinion has been constant since I wrote the Stunning post the day the affaire broke out.

1° The perp walk practice is a remnant of medieval Europe and even archaic tribes when war prisoners were paraded before being executed. Nothing to be proud of.

Now if you can convince me perp-walking presumed innocents is helpful in the process of making truth emerge, I'm ready to welcome your arguments.

2° Had the same incident happened in France with Obama when he still was a contender for the 2008 elections and had he be subjected to the same treatment by the French autorities can you assure me there wouldn't have had any surge of antiFrench feelings and French bashing in the U.S with the usual clichés and prejudice?

Cyrus Vance jr wanted to strike a grand coup and it eventually badly failed. Do you think he did a good service to his country in the eyes of the world?

3° I also credit the American judiciary system for being very responsive in the face of evidence (this time) which wouldn't be the case in France. Am I biased against the American judiciary system?

4° Yes my opinion is clear and I perfectly understand that you disagree with me as pertains to the two comments I selected.

Ned Ludd a dit…

Let's not make hasty judgements. Now it appears that the mistake the prosecutor made was in not verifying the testimony of the supposed victim, which the electronic keys now seem to support.

We will get a chance to compare the French and American systems with the complaint that a French woman journalist, Tristane Banan, has made against DSK for attempted rape. She had already mentioned the affair on television in 2007 but either she did not mention DSK by name or it was edited out.

So, has DSK's name been "sullied" again, or are the accusations true?

It is rather like watching the soap "Plus Belle La Vie" where one never knows where it is going next.

Flocon a dit…

- "Let's not make hasty judgements."

La voix de la raison, enfin! (lol)

- "it appears that the mistake the prosecutor made was in not verifying the testimony of the supposed victim".

The prosecutor did two mistakes: The one you mention when he seemed to not have questioned a nano second the story the maid came with and the second when he didn't hear Strauss-Kahn's version of what happened.

- Contrary to what I've read in the American newspapers I came across it's not a case of she said/he said. It would have been if there were mutual accusations which is obviously not the case in this affair.

If one is accused of whatever by a neighbor, if h/s's innocent what can h/s say but "I'm innocent"?

- "We will get a chance to compare the French and American systems with the complaint etc."

I'm afraid it would be like comparing apples and oranges but as a general rule I don't trust the French judiciary system.

I have serious doubt the French judges will investigate a 8 year old affair of this kind, all the more since this Banon girl (and her mother) have been acting so erratically from the very beginning.

Coincidentally I saw that girl on the Thierry Ardisson's program 4 years ago when I was zapping up and down my TV channels. I don't think I even watched her to the end, Ardisson being the slut you know he is, wallowing in trash and repugnant hearsay.

What I remember is that she was rather cool about the story, not traumatized in the least and having fun with the other assistants. Bizarre... On the other hand she never claimed she had been raped

- "has DSK's name been "sullied" again, or are the accusations true?"

It's so easy for girls to accuse men, like it never happened in the course of history. Il est bien difficile de prouver que ce genre d'accusation correspond à la réalité.

- "It is rather like watching the soap "Plus Belle La Vie" where one never knows where it is going next."

Do I understand France-Television has succeeded in hooking you at channel three around 19h30 ? ;-)

Christine a dit…

Flocon,
Que Tristane Banon n'ait pas eu une attitude de déploration ou d'indignation, dans l'émission que vous citez (je l'ai regardée une fois, et ça m"a suffi!) ne peut être interprété ni dans un sens ni dans un autre. C'est comme dans les enterrements: celles et ceux qui pleurent souffrent-ils et si c'est sûrement le cas, ceux qui ne pleurent pas sont-ils sans chagrin, sans pitié?

Ce que je sais, c'est que T. Banon est la fille d'Anne Mansouret, une femme politique de mon département , étiquetée à gauche, radicale au départ, puis maintenant PS , et qu'elle a peut-être incité sa fille à se taire, "corporatisme politique" aidant....

Flocon a dit…

Bonjour Christine,

"C'est comme dans les enterrements: celles et ceux qui pleurent souffrent-ils et si c'est sûrement le cas, ceux qui ne pleurent pas sont-ils sans chagrin, sans pitié?"

Vous me faites revenir à l'esprit un passage des Contes cruels.

"Au nom de quel droit prétendaient-ile décréter que toutes ces agitations, de plus que douteux aloi, sont de rigueur dans l'expression des souffrances ou des ivresses de la vie et taxer d'insensibilité ceux dont la pudeur s'en abstient?"

Il y a tout de même un problème avec cette fille. J'y vais, j'y vais pas, maman me dit non, maman me dit oui, mon premier roman s'intitule J'ai oublié de la tuer (elle parle de sa mère justement).

Je choisis de passer chez la fine fleur de la délicatesse télévisuelle pour faire part d'une possible expérience déplaisante et je choisis de porter plainte le lendemain même où il y a un renversement de situation à New York pour une possible affaire d'il y a 8 ans.

Ma voisine a trois gosses dont 2 garçons de 6 ou 8 ans environ. Si l'envie la prend de prétendre que j'ai essayé d'entraîner l'un des gamins chez moi (même palier) qu'il s'est débattu, a hurlé et ne cesse de faire des cauchemars depuis, il sera toujours possible de répondre à toutes mes protestations d’innocence que ce n'est pas parce que je clame mon innocence que rien ne s'est passé.

Diffamez, diffamez, il en restera toujours et à jamais quelque chose qui pourrira la vie de celui qu'on aura accusé.

Loïc Sécher tout récemment, Outreau il y a 10 ans, la joggeuse en Seine et Marne cet hiver qui prétendait avoir été enlevée par un homme auquel elle avait résisté et qui l'avait abandonnée sur le bord de la route. Heureusement qu'aucun automobiliste n'a été repéré dans les lieux à ce moment là, il était bon pour le trou pendant quelques jours. Et si la fille avait effectivement disparu le gars se retrouvait aux assises.

Combien de mères n'utilisent-elles pas le chantage de la pseudo pédophilie du père vis à vis de ses mômes pour s'en voir confier la garde et se venger du mari par la même occasion?

Ce n'est pas parce que Tristane Banon raconte ce qu'elle raconte que je peux accorder une quelconque crédibilité à ses dires.

Peut-être oui, peut-être non, alors dans ce cas c'est d'abord non, n'importe qui pouvant accuser n'importe qui de n'importe quoi. Cela se pratiquait pendant l'Occupation ou durant la Terreur.

Tout un chacun peut alors se dire : Pourquoi pas? C'est plausible, ce n'est pas impossible, ce n'est pas parce qu'il/elle ne montre pas d'émotion particulière que l'on peut conclure dans un sens ou dans l'autre.

Si toutes les filles portaient plainte chaque fois qu'elles se font "peloter" de façon un peu trop insistante à leur goût, il y aurait rapidement beaucoup moins de candidats pour perpétuer l'espèce.

Et si les hommes portaient plainte chaque fois qu'il estiment avoir été provoqués par des tenues transparentes, des comportements lascifs, des paroles entreprenantes, des décolletés ou des minijupes par trop vertigineux, un début d'attouchements auquel ils ne céderaient pas suivi d'une bordée d'injures et de rumeurs insultantes sur leur virilité etc...

T. Banon m'apparaît d'abord comme une personne ayant un agenda comme disent les anglo-saxons, c'est à dire des arrières-vues.

Testis unus, testis nullus disent les juristes, il est vrai qu'en cette matière la citation latine n'a guère sa place.

Flocon a dit…

Je m'aperçois que je passe à côté du "cœur" de votre message; A n'en pas douter maman est bien insérée dans le sérail et ne va pas aller contre le corporatisme politique que vous dites. C'est qu'on a une carrière à défendre...

Certaines féministes voient chez l'homme -c'est à dire tous les hommes- l'essence même du Mal mais sont bien discrètes quand des femmes ont la mentalité de Madame Banon ou des tricoteuses accusatrices, pour revenir à la Terreur.

Flocon a dit…

Anijo may find this piece in the WAPO entertaining although she eventually may reproach me to have her waste her time with Alexandra Petri's empty chattering... ;-)

Ned Ludd a dit…

Patience, l'explication qui suit est un peu long et tordu.

DSK et ses avocates ont fait une grosse erreur en portant plainte pour calomnie contre la française, Tristane Banon.

Vu l'indulgence des procureurs et les juges pour les politiques en France, il y a toute les chances qu'ils declarent un non-lieu sur la plainte de la jeune femme.

Mais, il restera la plainte de DSK et s'il y a un procès, ce sera presque le même que si la prémière plainte a été acceptée. Donc soit les procureurs et les juges déclarent un autre non-lieu, soit DSK rétire sa plainte et le peuple peut demander pourquoi s'il est innocent.

Ensuite, Banon peut porter plainte pour calomnie contre DSK. Encore les procureurs et les juges peuvent décider de classer l'affaire, sinon cela sera encore presque le même procès comme la plainte originale.

Trois non-lieux pour trois procès potentiels basés sur les mêmes faits fait désordre et la justice française ne sortira pas agrandie.

"T. Banon m'apparaît d'abord comme une personne ayant un agenda comme disent les anglo-saxons, c'est à dire des arrières-vues."

Ce que tu dis reprend l'idée de certain socialists qui voient un complot. Deux complots pour deux affaires différentes. Cela semble improbable.

Flocon a dit…

Ned,

- "soit DSK rétire sa plainte et le peuple peut demander pourquoi s'il est innocent."

Les avocats de DSK peuvent toujours retirer leur plainte en effet. De même pour T. Banon. See what happened with Bettencourt's daughter par exemple.

En la circonstance j'ai l'impression qu'il s'agit plus de "retiens moi ou je fais un malheur" que de plaintes sérieuses qui iront jusqu'à leur terme.

Les gens (le peuple) peuvent penser ce qu'ils veulent, who cares anyway?

DSK est fini en politique je crois parce que discrédité tout simplement. Dénonciation calomnieuse ou pas, le mal est fait à présent et il semble qu'il ne soit pas absolument étranger à ce qui s'est passé au Sofitel de New York.

- "la justice française ne sortira pas agrandie."

You meant grandie (rather than agrandie which is "blown up" in photography).

Qui a encore la moindre considération pour la justice française? Certainement pas le peuple, encore moins les politiques et certainement pas les magistrats eux-mêmes. Rotten to the core I say.

- "Ce que tu dis reprend l'idée de certain socialists qui voient un complot. Deux complots pour deux affaires différentes. Cela semble improbable."

L'agenda de T. Banon auquel je pense se rapporte à ses problème personnels (as a matter of fact I shouln't have written agenda); Cette fille est perturbée, a des relations conflictuelles avec sa mère, son absence de père, son besoin de reconnaissance, son enfance malheureuse, elle est dans le ressentiment et le besoin tant de reconnaissance que de vengeance.

Cela n'invalide pas nécessairement ce qu'elle raconte mais c'est ce que je voulais dire en parlant -à tort- d'agenda.

Flocon a dit…

Une autre accusation de viol inventée par la prétendue victime.

«Tout ce que j’aurais voulu que l’on fasse pour moi des années plus tôt»

A la Tristane Banon alors?

Ce genre d'histoires ça fait des décennies que j'en entends rapportées alors je dis non a priori.

Je n'ai entendu les Chiennes de garde dans ces cas.

Christine a dit…

Banon a-t-elle porté plainte au fait? Je suis restée sur l'idée que non, mais je me trompe peut-être, j'ai loupé des épisodes.

Si je suis d'accord avec votre réponse, Flocon, j'ai tenu à vous écrire parce que le fait que vous portiez un jugement sur une attitude - la désinvolture de la fille- me semble toujours ambigu. C'est avec des jugements pareils que les Français ont cru à la culpabilité d'une presque vingtaine d'individus dans l'affaire Outreau.

j'ai lu il y a quelques années l'excellent livre La Dictature de l'émotion. Je recommande l'ouvrage à toutes et tous; on y comprend tous les mécanismes des accusations dans les affaires de pédophilie.

Flocon a dit…

Aux dernières nouvelles Banon a porté plainte (ou l'a-t-on fait pour elle?), faut-il encore que le parquet accepte de s'en saisir.

Vues les circonstances il paraît délicat pour le parquet de ne pas accepter ladite plainte mais ce sera pour la requalifier en harcèlement à caractère sexuel donc avec prescription à la clef.

A moins que Banon ne se désiste de sa plainte ou qu'il apparaisse qu'elle ait déformé la réalité ou qu'elle soit un peu mythomane, affabulatrice et manipulatrice. Cela s'est déjà vu je crois.

------

C'est son incapacité à mal se défendre qui a valu à Patrick Dils le sort que vous connaissez. Les innocents se défendent toujours le plus mal dit-on.

Je pense aussi à Dominique Baudis, accusé des pires dégueulasseries et qui serait sans doute allé en tôle s'il s'était appelé Moktar ou Bernard, profession SDF.

Dans cette histoire de T. Banon ce serait plutôt le plus que le moins dans son attitude qui peut susciter des interrogations.

Maintenant qu'elle a lancé un pavé dans la mare on est bien incapable de savoir quoi que ce soit mais -à tort ou à raison- on a définitivement dans l'idée qu'il y a eu quelque chose.

--------

Qu'est-ce qui m'a pris de traduire agenda par arrière-vues?

Ce serait plutôt des arrières-pensées.

Anijo a dit…

may reproach me to have her waste her time with Alexandra Petri's empty chattering... ;-)

Yes, I do reproach you. Why would I be interested in such bullshit?

Christine a dit…

Flocon,
Ce qui est troublant- j'ai lu un peu plus sur cette affaire Banon- c'est que c'est sa mère qui a remis" ça" sur le métier après l'arrestation de DSK. Alors, là, effectivement, je me pose de sérieuses questions: comment une mère quand elle apprend le viol de sa fille peut-elle défendre sa carrière politique -son opportunisme- en priorité et mettre dans sa poche la douleur de sa fille? Et pourquoi maintenant? Etrange.

Flocon a dit…

Christine,

"comment une mère quand elle apprend le viol de sa fille peut-elle etc."

Attention, Tristane Banon n'a jamais prétendue avoir été violée. Elle a évoqué ce qui s'apparente à une agression sexuelle. Et encore, quand on l'entend il semble que ce soit moins violent que ce que l'expression "agression sexuelle" laisse comprendre.

Après c'est un peu de la sémantique entre agression, harcèlement, tentative de viol etc.

Il n'empêche, vous avez raison la mère n'est vraiment pas claire dans cette histoire et même dans l'histoire de sa relation avec sa fille.

Ned Ludd a dit…

Dans l'emission "C dans l'air", deux bonnes questions étaient posées.

1 - Pourquoi DSK n'a pas porté plainte pour diffamation après l'emission de Thierry Ardisson en 2007? Les Banons sont des proches de DSK et on sait que la plus part des agressions sexuals sont le fait des proches.

2 - Pourquoi la presse française n'a pas fait des enquêtes sur les accusations de Tristane Banon après l'emission?

Quant aux théories des complots, elles ne sont pas le monopole de la gauche. Dans le cas du ministre démissionaire, Georges Tron, accusé des agressions sexuelles, certains de la droit parlent du complot. Même maintenant, le ministre de l'intérieur, le dégoutant Guéant, evoque un complot avec le rapport du Cours de comptes sur l'(in)efficacité de la droit face à l'insécurité.

Ce le même moment où le gouvernement de Sarkozy propose de remplacer un policier sur deux qui partent en rétraite.

Ned Ludd a dit…

I just heard on the French news that judgement of the accusation of favoritism against Christine Lagarde in favor of Bernard Tapie and malfeasance may take years. So she probably doesn't have anything to worry about during her tenure as head of the IMF.

Flocon a dit…

"1 - Pourquoi DSK n'a pas porté plainte pour diffamation après l'emission de Thierry Ardisson en 2007?"

L'émission de T. Ardisson n'a dû être vue que par quelques centaines de milliers de personnes vers minuit et sa réputation à produire des émissions pourries à base de sexe, drogue et alcool ne donne pas une garantie de sérieux à ce qui s'y dit.

Peut-être aussi ce que disait Banon était vrai et DSK n'a pas eu envie d'attirer l'attention sur lui.

Il ne pouvait pas imaginer évidemment que quelques années plus tard cet épisode qui devait lui sembler anodin deviendrait si important.

-----

"2 - Pourquoi la presse française n'a pas fait des enquêtes sur les accusations de Tristane Banon après l'emission?"

Les media français ne font jamais ce genre d'enquête. A tort ou à raison d'ailleurs mais ce n'est pas le rôle de la presse de faire le boulot de la police puisque Banon n'a pas porté plainte à l'époque.

Les Brits le font and see what happens (News of the world). Les Italiens et les Allemands aussi.

-----

"Quant aux théories des complots, elles ne sont pas le monopole de la gauche"

I wholeheartedly concur with you here. I know there are dark forces out there which are bound to destroy my ipsy tiny little blog.

Les politiques sont tous parano to a certain extent.

Quand il a été révélé que Chevènement avait un studio à Paris dans un logement social il y a quelques années, il dénonçait un complot.

Quand Cohn-Bendit s'est vu reprocher (par Bayrou je crois) la teneur d'un passage très équivoque de son bouquin il a lui aussi parlé d'un complot.

As soon as they meet an unexpected obstacle venant de la sphère privé il ne peut s'agir que d'un complot.

-----

L'histoire de G. Tron est tout de même bizarre. Les femmes qui l'accusent se seraient donc laisser masser les pieds de leur plein gré... For a starter? And then what? What happened thereafter?

-----

En ce qui concerne l'enquête Lagarde/Tapie ce n'est pas une surprise. I didn't hold my breath. Quand les nécessités politiques le demandent, les autorités judiciaires et policières savent résoudre une enquête before you can add three to four.

Ned Ludd a dit…

Now according to the NYT, the day before the encounter with the cleaning lady, DSK propositioned two other employees of the hotel and another woman, all of whom refused to go to his suite.

Unfortunately for the cleaning lady, it was her job to enter the suite and clean it.

Flocon a dit…

Cette histoire des deux réceptionnistes qui auraient été invitées à prendre un verre dans la chambre de Strauss-Kahn a déjà été "fournie" il y a un mois.

Le Monde l'a reprise hier pour entretenir le fil comme le fait le NYT.

Dans cette affaire on a tout entendu et son contraire et ce n'est pas fini!

D'après des sources bien placées, d'après un proche des milieux bien informés, d'après la sœur de mon beau-frère etc. bla bla bla...

Je ne crois pas que Strauss-Kahn soit sorti de la salle de bains tout nu et se soit jeté sur elle, l'ait traînée dans la pièce et l'ait forcée à...

Elle entre dans la suite, voit un type tout nu et ne sort pas immédiatement? Strauss-Kahn n'est pas Usain Bolt pour la rattraper en moins de quelques secondes d'autant qu'il devait lui-mêle être surpris.

Comment a-t-elle pu entrer dans une chambre occupée?

Il semble que la défense ne conteste pas qu'il y ait eu un rapport sexuel. Mais je ne vois pas non plus Diallo succomber à la vue de l'irrésistible corps de Dominique.

Je penche vers l'hypothèse du piège et je reste curieux de la connaissance qu'avait Debré du surnom Ophélia quelques heures après les faits quand personne ne savait rien. Qu'est devenu le jeune UMP qui a tweeté l'info sur son compte?

Il ne faut pas compter sur les journalistes français pour enquêter là-dessus, ils sont en-dessous de tout et se contentent de reprendre les articles du NYT quand ce n'est pas ceux du NYPost.

Comme très souvent dans ces histoires ou dans les polars (detective novels, just in case) la "vérité" est toujours beaucoup plus simple qu'on ne croyait, tellement simple que personne ne l'avait envisagée.

ZapPow a dit…

Je trouve que les questions de Ned à propos de l'attitude de DSK et de la presse après l'émission d'Ardisson mériteraient d'être posées à DSK.

Pour ce qui est de la plainte pour dénonciation calomnieuse, la France vient d'être condamnée par la Cour Européenne des Droits Humains (je fais de la résistance, je refuse de l'appeler cour européenne des droits de l'homme) pour cette pratique problématique :
Violence sexuelle et dénonciation calomnieuse : la France condamnée

Flocon a dit…

ZapPow,

"Je trouve que les questions de Ned à propos de l'attitude de DSK et de la presse après l'émission d'Ardisson mériteraient d'être posées à DSK."

Je crois que Strauss-Kahn va être indisponible pour un certain temps...

Cela dit ce n'est pas lui qu'il faut interroger sur l'attitude de la presse après l'émission d'Ardisson, ce serait à la justice. Encore aurait-il fallu qu'elle fût saisie.

Par ailleurs on voit avec le News of the world ce que cela peut donner quand la presse se met à "enquêter" sur la vie privée des uns et des autres.

Même le Canard ne s'est pas intéressé à cette affaire, ou du moins s'il l'a fait cela n'a pas été repris.

Pour ce qui concerne la décision de la Cour Européenne je lis dans l'article auquel tu renvoies :

"Cette décision de justice s’appuie sur l'article 226-10 du code pénal énonçant qu'un non-lieu définitif rend mécaniquement fausses les accusations de la personne ayant dénoncé les faits litigieux."

En la circonstance le magistrat n'a fait qu'appliquer la loi que l'avocat du type incriminé est allé dénicher; il ne pouvait guère faire autrement sinon c'était la cassation.

Cet article de loi loi sera-t-il aboli la semaine prochaine? I don't hold my breath either.

C'est bien délicat ces affaires de viol ou pas viol.

Il faudrait disposer de toutes les mains courantes depuis 10 ans disons (Non native French speakers may miss the alliteration) et savoir les suites qui leur ont été données.

Il y a les femmes qui accusent leur mari de les avoir violées puis se rétractent après coup quand la paix des ménages a été rétablie.

Il y a les affabulatrices qui sont identifiées comme telles. Il y a les gamines qui anticipent leur majorité et veulent se venger d'un voisin ou d'un ex.

Le cas tout récent de Loïc Sécher fait tout de même réfléchir et c'est loin d'être le premier.

De même ce qui est reproché à Tron. Va savoir quel est le degré de consentement des 2 femmes qui se sont laissé masser les pieds.

Si la version qui nous est donnée correspond grosso modo à la réalité des faits, il est pour le moins étonnant que des adultes acceptent des s'engager dans ces jeux de mains/pieds (jeux de vilains).

Démêler le vrai du faux dans l'affaire Banon vieille de 8 ans quand on est incapable de le faire pour ce qui s'est passé au Sofitel il y a bientôt 2 mois avec cartes magnétiques, vidéos de surveillance, plusieurs dizaines de personnes dans l'entourage direct et des enquêteurs d'un côté comme de l'autre payé pour apporter des éléments factuels, ce n'est ps gagné...

La première responsable de la situation de Tristane Banon est peut-être sa mère après tout.

Ned Ludd a dit…

On ne sait où va nous mener les affaires DSK, mais "le Parisien du dimanche", a publié des extraits de l'examen de Diallo à l'hôpital le 14 mai. Cela a été au Centre de traitement des victimes de crime de l'hôpital Saint-Luke's-Roosevelt. Il a conclu que Diallo présentait les caractétisques d'un victime d'un viol ou une agression sexual.

"une intense surréaction émotionnelle sans doute alimentée par son absence de références culturelles qui la place dans un forte situation de stress face au personnel."

Concernant les incohérences, les spécialistes de la protection des victimes de viol, "un reflexe d'autoprotection de la mémoire...On est souvent confronté à cela."

Ces absences de références culturelles peuvent aussi expliquer son témoinage avant le "Grand Jury".

En regarde des enquêtes de la presse, Le Monde est allé dans le village de Diallo pour publié une photo. Pourquoi il n'a pas enquêté plus proche dans l'affaire Banon?

Flocon a dit…

Ned,

Je ne veux pas donner l'impression de défendre Strauss-Kahn, j'essaye juste de répondre à tes questions.

Le Parisien Dimanche est en possession d'extrait de l'examen de Diallo en date du 14 mai et pas les media américains? Bon, admettons mais je suis étonné.

De toute façon il y a souvent des contre-expertises médicale qui confirment ou infirment les résultats des premières.

Il y avait dans Le Monde il y a une semaine un entretien avec la responsable du centre d’accueil des victimes d'agressions sexuelles à New York que Le Monde présentait comme une pièce à charge contre Strauss-Kahn.

Pure interprétation, la femme n'avais pas eu à traiter de l'affaire qui nous intéresse, ce n'était qu'un papier de plus pour entretenir le suspens.

"Le Monde est allé dans le village de Diallo pour publié une photo. Pourquoi il n'a pas enquêté plus proche dans l'affaire Banon?"

Comme j'ai répondu à ZapPow, il y a un processus judiciaire dans l'affaire de Strauss-Kahn donc la presse est fondée à enquêter (cela dit, les enquêtes du Monde...).

Mais aller dans le village de Diallo, c'est faire du tourisme avec la certitude de ne rien rapporter comme information.

Dans l'affaire Banon, aucune plainte n'a été déposée, pourquoi la presse aurait-elle ouvert sa propre enquête sur des faits qui relèvent de la sphère privée? See News of the world.

Par ailleurs, si l'on prend au pied de la lettre tout ce qu'a raconté Banon, admettons, il se serait agi de faits de violence plutôt que de tentative de viol puisqu'elle même ne dit pas que Strauss-Kahn ait baissé son pantalon et sorti l'arme fatale.

Si toutes les filles qui se font toucher de trop près (avec les mains et rien d'autre) portaient plainte...

Il y avait dans Le Monde il y a 15 jours l'histoire d'un SDF sénégalais que la petite amie d'un policier avait accusé de l'avoir violée (quartier Bastille). Bien sûr il est allé direct en tôle et puis la fille s'est rétractée 18 mois plus tard.

De son propre aveu, elle confessa avoir été écoutée, entendue et prise en charge comme elle aurait souhaité l'avoir été quand elle était enfant.

Toujours est-il que le SDF a passé 18 mois en prison, qu'il est mort il y a 15 jours à l'âge de 49 ans et que la fille n'a pas même été poursuivie pour dénonciation calomnieuse.

(Je n'ai pas retrouvé l'article dans Le Monde)

Alors Banon qui passe à la télé hier encore chez Pujadas (la carpette que l'on sait) ne m'arrache pas une seconde de compassion.

I'm suspicious, highly suspicious in these two cases (not that I have a definite opinion, just suspicious; Innocent until proven guilty etc.)

As you wrote the other day : "Let's not make hasty judgements"

Flocon a dit…

Une autre "information"

"Pour ceux qui l'ont approchée, l'anglais de Nafissatou Diallo est tout à fait correct, «du niveau de celui d'une immigrée après plusieurs années à New York». La victime présumée n'a ainsi «aucun problème de communication» avec ses avocats. Selon son dossier d'embauche au Sofitel daté du 19 février 2008, révélé par TF1, la jeune femme était alors «motivée, de présentation soignée» et s'exprimait «clairement». L'impression générale était «très bonne». Lors des entretiens avec l'équipe du procureur, un interprète en foulani (langue peule), recruté parmi les traducteurs de très bon niveau, était présent: «Les échanges avaient lieu en anglais mais l'interprète était là en cas d'expression difficile, de vocabulaire technique», selon les informations recueillies par Le Figaro. En revanche, l'échange téléphonique avec un homme détenu dans une prison de l'Arizona, au lendemain de l'agression présumée, dont l'enregistrement dure six minutes, s'étant déroulé en foulani, il a nécessité une traduction."