mercredi 8 juin 2011

Référence nécessaire

Selon la définition de Platon la vérité est une opinion valablement justifiée. Deux mille quatre cents ans plus tard on n'a pas trouvé mieux. 

Il n'y a pas de vérité du monde mais uniquement des vérités relatives à telle ou telle manifestation humaine.

Sarah Palin vient de faire connaître sa version de la midnight ride ce qui est l'occasion de réfléchir au vieux problème de la théorie de la connaissance : Y a-t-il un fondement ultime à celle-ci? 

On le sait, la formule référence nécessaire est  utilisée chez Wikipedia pour qu'une information soit validée par une source crédible qui permettra de l'accepter pour "vraie" c'est à dire justifiée.

Justement, quelle source peut être suffisamment fiable pour servir de référence suffisante? Un article de journal? En général rien ne me semble plus sujet à caution qu'un article de presse. D'ailleurs la même question se pose immédiatement : D'où ledit journal tient-il son information? Chaque jour nous pouvons constater à quel point ce qui s'écrit ou se dit dans les media est affecté d'un indice de confiance très relatif.

Bien sûr tout n'est pas radicalement faux mais tout est susceptible d'entraîner une interrogation.

Il en va de même des livres voire même des encyclopédies. Quelle est l'origine absolument incontestable de ce qui s'y lit? Une thèse universitaire elle aussi sera alimentée par des informations trouvées dans d'autres thèses, d'autres livres etc.  

Les témoins de quel qu'événement qu'il s'agisse sont d'une fiabilité encore plus incertaine comme le savent tous les policiers, les magistrats, les historiens ou même chacun d'entre nous qui assure avoir vu ou entendu ce que notre voisin le plus proche n'a ni vu ni entendu.

Ce questionnement constant s'apparente à une régression pyrhonnique à laquelle cependant il ne faut pas s'abandonner au risque bien sûr du doute et donc de la négation absolue.

Certainement nous ne pouvons douter de l'existence du monde et de l'Histoire des hommes. Les événements quels qu'ils soient nous sont connus parce qu'ils ont été vécus, qu'ils ont eu des témoins. Plus on remonte dans le temps cependant moins on en sait évidemment et plus on descend dans la recherche des détails plus nous élargissons le champ de notre ignorance.

Je ne sais rien de la midnight ride ni de Paul Revere mais je peux me poser la question : La version acceptée, connue, est-elle conforme à la réalité de ce qui fut ou n'est-elle que l'aboutissement d'une tradition répétée depuis plus de deux siècles et qui a fini par obtenir un statut de vérité parce que plus personne ne la conteste?

On le comprend, il ne s'agit nullement d'une vue de l'esprit, d'un jeu intellectuel sans portée que cette interrogation. Le négationnisme en effet n'a d'autre origine que notre incapacité à connaître absolument le réel. Comme disait Jacques Lacan: "Je dis toujours la vérité mais attention : pas toute la vérité."

Nous vivons dans une incertitude relative que nous acceptons car il en va de la cohésion mentale des groupes humains et à la limite de toute l'humanité.

6 commentaires:

Ned Ludd a dit…

Serious people should read Ray Raphael's "People's History of the American Revolution.

PeopleHistory

Sarah Palin would probably be better off with "U.S History for Dummies". (Yes, that exists)

Flocon a dit…

Re the For Beginner/dummies collection I used one of them several years ago when I was learning how to use Photoshop.

It was one of the many handbooks that I resort to but that was stacked with poor jokes in order to make the reading easier I suppose.

En fait ces bouquins sont effectivement faits pour de grands, grands débutants et l'on y perd bcp de temps si l'on a déjà quelques notions du sujet.

Trop épais pour ceux qui n'y connaissent rien (moi) comme pour ceux qui sont un peu au courant.

As you once wrote, sometimes less is more.

(This eye opener was another blow to my ego. And a tough one at that!)

Flocon a dit…

Au fond tu fais bien d'évoquer la collection For beginners etc.

Voilà typiquement l'exemple d'une collection qui transmet des informations et un savoir mais qui ne fait que reprendre les mêmes informations données par d'autres livres qui eux-mêmes reprennent etc. à l'infini.

Pour ce qui est des mathématiques ou des sciences dures il ne s'agit pas de vérité d'ailleurs mais d'exactitude.

L'horloge ne témoigne pas de l'existence du temps mais uniquement de l'exactitude de son mécanisme. La question de la vérité ne se pose pas puisque celle-ci est un jugement moral au sens large (le Bien, le Beau, le Vrai).

Il n'y a pas de vérité à rechercher dans le Temps ou dans les mathématiques, la géométrie etc. cela semble évident.

Mais le livre auquel tu renvoies (People History) ne peux que reprendre une histoire telle qu'elle est relatée dans d'autres livres qui eux mêmes...

Comment puis-je être assuré d'une vérité beyond any reasonable doubt?

Qu'est-ce qui distingue le vrai du faux si ce n'est que mon opinion (car il s'agit toujours d'opinion in the end) est valablement justifiée?

Voilà peut-être la différence dernière entre la vérité et l'exactitude qui s'appuie sur les lois de la nature (physique, chime, biologie) et qui n'est pas une opinion fût-elle personnelle ou collective.

Anijo a dit…

Bye bye birdie

Bye, bye, Birdie
I'm gonna miss you so
Bye, bye, Birdie
Why'd ya have to go (Bye,bye)


No more sunshine (Sunshine)
It's followed you away (You away)
I'll cry, Birdie (Birdie)
Till you're home to stay (Home to stay)


I'll miss the way you smile
As though it's just for me
And each and ev'ry night
I'll write to you faithfully


Bye, bye, Birdie,
It's awful hard to bear
Bye, bye, Birdie
Guess I'll always care
Guess I'll always ca-a-a-a-are
Guess I'll always care!

Anijo a dit…

Still playing off of your "bye bye blackbird" song on the sidebar
bye bye love because commenting on what Sarah Palin has to say doesn't interest me as these days she's little more than a media personality. On another blog I like (an American-run blog), people are also bloviating about Ms Palin (yawn...) People are also going on about Anthony Weiner's weiner (again, yawn..), although he is representative in the U.S. congress and thus much more influential than she is. Or at least he used to be more influential..

The Quatuor n°4, 2nd mvt (P. Glass) is moving...

Flocon a dit…

Although I enjoy very much P. Glass' works I would be hard pressed to distinguish one of his string quartets from another one...