samedi 27 novembre 2010

Doing the dirty




"Qui n'aime les délicieux moments d'extase? Mais à l'heure des regards froids ils font horreur".

Jin Ping Mei
(Livre I, chap. 4)

Le viol est le plus souvent perçu et analysé d'un point de vue psychologique, pour la victime et d'un point de vue pénal, pour le criminel. C'est à dire que l'appréhension de ce phénomène social se fait essentiellement au niveau des seuls individus impliqués alors que la société tout entière est concernée.

Peut-être est-il aussi possible d'envisager une autre approche, complémentaire et non contradictoire, qui serait d'essence plus "anthropologique" et permettrait de comprendre pourquoi les sociétés considèrent et punissent le viol de la même façon qu'elles le font pour des assassinats.

La même personne victime d'un viol pourrait volontairement se livrer à des rapports sexuels une heure avant ou une heure après avec un partenaire auquel elle aurait donné son consentement, (éventuellement même avec son agresseur) pour peu que celui-ci ait su faire accepter à sa partenaire l'oubli temporaire de son humanité.

L'expression anglaise, doing the dirty, est révélatrice car c'est bien de cela dont il s'agit à mon sens : C'est la distanciation d'avec l'animalité qui fait notre humanité et qui amène logiquement à considérer le viol comme un crime dans toutes les sociétés humaines. La nécessité d'affirmer notre humanité est universelle, aucune société ne peut tolérer que soit exposée si crûment et si brutalement la nature foncièrement animale de ses membres donc de l'entité collective qui en est issue. 

La vraie nature du viol est de ramener la femme à sa seule nature animale sans passer par le stade de la séduction dont la finalité est bien la même pourtant. C'est la déshumanisation immédiate qui est la composante la plus brutale du viol, c'est l'agression culturelle plutôt que physique qui est au fond la plus destructrice.

L'oubli consenti opposé à la perte imposée, tel est me semble-t-il ce qui rend le viol haïssable tant à la victime qu'à la société car le rappel immédiat de notre animalité est inhumain par définition.

44 commentaires:

Anijo a dit…

The Agony and the Ecstasy?

Who is Lin Ping Lei?

merbel a dit…

La petite mort, Anijo, la petite mort...

Flocon a dit…

Mesdames, mesdames... on se calme...

Anijo, le Jin Ping Mei.

merbel,

Je ne parle pas de ce que je ne connais pas...

J'y travaille, j'espère finir dans la journée.

Anijo a dit…

Salut Merbel!
Flocon disait "dealing with rape".. c'est pour ça le "agony".


Je ne parle pas de ce que je ne connais pas...

Quoi??? La petite mort c'est l'orgasme féminin et masculin, non?

I'm confused...

Flocon a dit…

As pertains to "la petite mort" I leave it to merbel the task to explain to you.

I'm just a man and this "petite mort" affair is a girlie thing

ZapPow veut-il s'y coller? Ô_Ô

Anijo a dit…

It's not just humans who have courtship rituals. Sex is related to attraction and reproduction, and thus humans and other animals (I consider humans to be advanced animals) are selective. Animals are looking for mates that are healthy and can provide them with healthy offspring. From this derives attraction. Animals want to mate with someone they are attracted to. If they are not attracted, then the sexual act is disgusting.

Of course there's homosexuality which has nothing to do with reproduction. Still the innate necessity of attraction is still important.

Watch the mating rituals of animals. It is normally the males who attempt to attract the female for a chance to mate with them. The females will often refuse. So, for example, even though a female monkey may have sexual needs, she does not mate with just any monkey.

Men can also be raped. If some woman who a man found to be ugly were to tie down a man and attempt to play with his penis, he would not be stimulated. Or another male could rape him in the ass. This same man might be the type who enjoys anal stimulation, but having it forced on him by another male not of his choosing would not be enjoyable.

Flocon a dit…

"Men can also be raped. If some woman who a man found to be ugly were to tie down a man and attempt to play with his penis, he would not be stimulated"


It remind me of a story I read some years ago.

In London 2 women tied a man on a bed in the hotel and somehow they managed to have him swallow two pills of Viagra. Guess what happened next...

A thorny topic that I may have avoided since I'm not pleased with what I've written.

As usual I let myself get away with my innate verbosity and I had to delete 2/3 of the post.

Attraction is indeed the key point of sexual relations yet who hasn't heard of how the man whom the girl first found totally unattractive or even repulsive eventually succeeded in overcoming the woman's resistance?

See les liaisons dangereuses and how de Valmont disposes of Madame de Tourevel.

Seducing is the art to make the desired one forget what makes her different from an animal and willfully accept her basic animal nature.

Although you're still a young lass, you may have learned that men aren't generally too annoyed with their basic animal nature...

Anijo a dit…

Merbel, ZapPaw, Flocon et Ned sont trop timides et delicates pour m'expliquer "la petite mort"... ☺

Flocon a dit…

Autant pour la solidarité féminine... ;-)

Look here Anijo.

Et c'est moi qui dois "apprendre" à Anijo... (Merci merbel de me laisser me débrouiller!).

As for the details you can count me out...

Oh me, oh my...

Anijo a dit…

Et me voilà qui avait raison! ☺

French wiki

Il est généralement associé, chez l’homme, à l’éjaculation et à des contractions musculaires rythmiques des muscles du périnée, chez la femme, à la rétraction du clitoris, à des contractions musculaires rythmiques périnéales et intra-vaginales.

Flocon a dit…

Hmmmm... And now I'm a ripe old man and I learn "la petit mort" applies to men also. ô-Ô

Anijo, la petite mort ce n'est pas simplement the usual, casual feminine orgasm. It's something one step beyond... Kinda loss of consciousness (they told me).

Now what do I know?

And it always, always refers to female orgasm, never to men's one.

merbel wouldn't have mentioned "la petite mort" if it were a common experience between men and women.

Unless I've completely and utterly misunderstood the very basics of it all.

Help! Don't leave me alone with Anijo, my security is at stake!!!

merbelàagitée a dit…

Flocon, je ris à l'idée que vous avez dû éplucher Wiki pour affirmer à Anijo, que non, la petite mort, c'est pas un truc d'homme mais exclusivement de femme!

D'autre part, Flocon, que penseriez-vous si je vous écrivais:
"Merbel (àagitée) ne peut donner la définition de la petite mort à Anijo en ce moment parce qu'elle est occupée à se faire violer?" Que comprendriez-vous? J'ai eu à vrai dire du mal avec certaines de vos phrases (dont la première qui donnait un ton un tantinet provocateur au billet)et si je suis assez d'accord avec l'analyse que vous faites du traumatisme provoqué par le viol - la perte d'humanité-, je trouve maladroit d'entretenir la confusion entre acte sexuel consenti par désir et pour le plaisir et viol qui est tout le contraire! Ce n'est pas aussi clair que ça, quand on vous lit...

Enfin, le stade de la séduction épargne-t-il l'animalité des êtres? La marquise de Merteuil maîtrise tous les stades et codes de séduction (et un style épistolaire absolument raffiné) et pourtant elle n'a rien d'humain! C'est la perversité incarnée...

Anijo, y a pas beaucoup de témoignages de messieurs qui prétendent avoir connu personnellement la petite mort...En revanche beaucoup disent l'avoir connue en la voyant agir sur leur partenaire!
Je me mouille, tu vois!

Anijo a dit…

Je me mouille, tu vois!

lol

Merbel,

Tu te souviens quand SemperFidelis disait que Flocon était un agent provocateur? Il avait raison, n'est ce pas? ;)

Anonyme a dit…

merbel agitée, je comprenais,
merbel à agiter, je comprenais aussi mais merbelàagitée me laisse sans voix.

Je suis d'accord avec vous, ce billet ne me satisfait pas (pas plus que le précédent), je l'ai écrit plus haut.

Vous savez ce que c'est l'écriture. On commence un peu à tâtons et puis rapidement le texte semble s'autonomiser parce qu'on n'a pas su structurer son discours et au final on obtient quelque chose de bancal et mal ficelé.

Le billet en ligne est ce qui reste d'un bavardage 3 fois plus long. Kant et Schopenhauer étaient de la fête. C'est vous dire!

En fait je devrais le reprendre et le raccourcir pour essayer de le rendre plus cohérent.

"le stade de la séduction épargne-t-il l'animalité des êtres?"

Je ne sais trop quoi répondre parce que je ne comprends pas vraiment cette question.

Il me semble que le stade de la séduction est ce qui doit rendre acceptable l'oubli (et non la perte) de l'humanité pour retourner provisoirement à l'animalité.

Le viol ne permet pas de consentir à l'oubli temporaire de l'humanité mais en impose la perte. C'est autour de cette opposition que j'aurais dû centrer le billet.


"La marquise de Merteuil n'a rien d'humain! C'est la perversité incarnée..."

On ne parle pas de la même chose là je crois.

La marquise de Merteuil n'est pas un animal en la circonstance puisqu'elle est perverse écrivez-vous justement.

La perversité est un mode de notre humanité, elle ne saurait concerner les animaux.

Anonyme a dit…

Anijo,

Il y a un article sur le Huffington Post à propos des viols en Afrique du Sud.

Now look at the ad. picture inserted in the middle of the text...

Encore une incitation à la séduction par les femmes and another teaser for men.

mer calme a dit…

Termes de météo marine...
Vous ne vous rappelez pas Marie-Pierre Planchon sur France Inter.
Mer belle à peu agitée, à agitée
(jusqu'à, autrement dit!)

Oui, la perversité, une forme d'humanité mais la marquise est un insecte, ne croyez-vous pas?

Allez Flocon, j'attends la copie revue et corrigée pour lundi! Je ferai la moyenne des deux! Suis indulgente en ce moment!

Flocon a dit…

mer calmée,

"j'attends la copie revue et corrigée pour lundi! Je ferai la moyenne des deux! Suis indulgente en ce moment!"

Prof un jour, prof toujours...

En attendant connaissez-vous cette vidéo qui n'est pas du tout hors sujet?

Il y a un passage dans les Confessions de Rousseau (premier Livre il me semble) où il fait part du dégoût que devraient ressentir les femmes face aux hommes pendant l'acte de chair.

N'est-ce pas notre animalité qui apparaît telle qu'en elle-même à son humanité à lui, Jean-Jacques?

(je m'exprime très mal ces jours-ci)

merbel a dit…

Peut-être que Jean-Jacques a de l'humanité? En tout cas il s'en persuade mais je crois surtout qu' il a un gros (et même énorme)ego!Il n'est jamais coupable. Comme le suggère à Valmont la marquise de Merteuil pour rompre avec la Président, il a tendance a toujours finir ses confessions de vol ou de vice par "Ce n'est pas ma faute."

Flocon a dit…

L'humanité de Jean-Jacques dont vous parlez se rapporte à sa possible empathie vis-à-vis d'autrui. Quand je parle de son humanité c'est par rapport au regard qu'homme (humain) il porte sur notre comportement animal qui lui fait horreur. Cf. la citation du Jin Ping Mei.

En ce qui concerne son ego oui, il avait quelques soucis de ce côté. Paranoïaque et hypocondriaque il n'était certes pas d'un commerce plaisant.

Ce recours au "c'est pas ma faute" de Rousseau je l'ai retrouvé chez Jules Vallès comme chez Ibsen (je ne sais plus où) et c'est assez exaspérant.

Effectivement je me souviens que Valmont répète à l'envie son .

Il anticipe ce faisant la théorie de Schopenhauer sur notre responsabilité vis-à-vis de nos actes où celui-ci pose qu'effectivement nous ne sommes pas responsables de ce que nous faisons car ce que nous faisons dépend de ce que nous sommes et en est la nécessaire conséquence.

Nous somme responsables de ce que nous sommes et non de ce que nos faisons. Notre agir est la conséquence de notre être.

Mais de nouveau je me laisse aller...

-------------------------

J'ai déjà apporté quelques changements dans le texte mais quand un écrit est, il se pose et résiste aux tentatives de reprises. Il faut parfois tout reprendre. Ici je dois reformuler et intervertir 2 petits paragraphes.

Voulez-vous réentendre un petit bijou pas si éloigné de notre sujet?

Anijo a dit…

Myth: Rape is sex.

Fact: Rape is experienced by the victims as an act of violence. It is a life-threatening experience. While sexual attraction may be influential, power, control and anger are the primary motives. Most rapists have access to a sexual partner. Gratification comes from gaining power and control and discharging anger. This gratification is only temporary, so the rapist seeks another victim

****

Myth: Rape is just unwanted sex and isn't really a violent crime.

Fact: Rape is a lot more than an unwanted sex act, it is a violent crime. Many rapists carry a weapon and threaten the victim with violence or death.

Flocon a dit…

Merci pour le lien Anijo,

I want to believe there's no misunderstanding here. It goes without saying that my post doesn't question one nanosecond any of the myth/facts list of your site.

When you mention my propensity to act (sometimes) as an agent provocateur, there are at least two ways of being one.

There's the light minded one as was the case with the post about American lesbians. Agent provocateur for the fun of it, yes but with no serious issue at stake.

Now there's another way of being provocative but now it's about serious issues.

I find it intellectually challenging to address some topics with an unusual point of view.

Sans être en contradiction avec l'analyse et la perception communes d'un phénomène comme le viol, j'essaie d'apporter un éclairage supplémentaire que je n'ai jamais rencontré.

En la circonstance je voulais mettre l'accent sur l'opposition humanité/animalité ainsi que sur l'oubli accepté/la perte imposée de l'humanité des victimes de viol.

Je tente de comprendre s'il est seulement question de l'individu qui est victime d'un viol ou si la société est elle-aussi concernée et pas uniquement pour une question de maintien de l'ordre et de défense des victimes/punition des coupables.

C'est une proposition que j'avance et qui ne contredit nullement la nature criminelle du viol.

Je suis bien d'accord, le billet doit être restructuré, il est mal fichu.

Anijo a dit…

I find it intellectually challenging to address some topics with an unusual point of view.

It is for this reason that I find what you post intellectually challenging.

I also get that it is you, Flocon, who is placing your views for all to see and comment on. That takes courage.

Flocon a dit…

Merci Anijo,

Now I'm glad to know there are no misunderstanding here.

J'ai modifié le billet, j'espère qu'il est un peu moins mauvais que le précédent mais il est encore trop long car il y a des répétitions.

merbel m'avais accordé jusqu'à lundi pour comparer les deux versions mais elle n'a pas précisé lundi matin ou lundi soir.

Flocon a dit…

Anijo,

Since you mentioned attraction what about this?

The post is now "fully" corrected. It happens that shorter is sometimes better... ;-)

Anijo a dit…

opposites attract? ;)

Ned Ludd a dit…

Anijo, je ne connaissait pas l'expression "la petite mort".

The Jin Ping Mei(The Golden Lotus) is maybe my favorite book. Unfortunately there is not a complete translation into English. I understand that there is a project and a translator to do it.

I have read the partial translation in English and the full translation in French, which is in the expensive edition La Pléiade, but I managed to get it second hand.

As to rape, don't leave out its institutionalized form in the Catholic Church. Especially in Africa, priests rape nuns to avoid going to sex workers where they might get aids.

http://www.natcath.org/NCR_Online/archives/031601/031601a.htm

"Several reports written by senior members of women’s religious orders and by an American priest assert that sexual abuse of nuns by priests, including rape, is a serious problem, especially in Africa and other parts of the developing world.

The reports allege that some Catholic clergy exploit their financial and spiritual authority to gain sexual favors from religious women, many of whom, in developing countries, are culturally conditioned to be subservient to men. The reports obtained by NCR -- some recent, some in circulation at least seven years -- say priests at times demand sex in exchange for favors, such as permission or certification to work in a given diocese. The reports, five in all, indicate that in Africa particularly, a continent ravaged by HIV and AIDS, young nuns are sometimes seen as safe targets of sexual activity. In a few extreme instances, according to the documentation, priests have impregnated nuns and then encouraged them to have abortions.

In some cases, according to one of the reports, nuns, through naiveté or social conditioning to obey authority figures, may readily comply with sexual demands.

Although the problem has not been aired in public, the reports have been discussed in councils of religious women and men and in the Vatican."

Pedophilia is not the Church's only problem. This article is even from a Catholic publication.

Anijo a dit…

Question for Merbel and Ned.

I have never lost consciousness during orgasm.. I get the notion that this is what the "petite mort" thing is all about...

have you experienced loss of consciousness/petite mort?

I don't understand at all this "petite mort" thingie... do you? I am quite aware of what is happening, completely alert and alive and loving it!

Ned Ludd a dit…

Anijo, in response to your question, I think I have experienced what may be called a lapse of consciousness, for a second or two, in some cases of orgasm. But I forget. :D

Mostly it seems to happen with masturbation. When one is screwing, it seems that one is paying attention to one's partner as well which may cause a bit of anxiety which prevents it.

Oddly, an exception seems to be when one is truly in love. I guess you trust or know your partner well enough that you have confidence in him/her and actually forget about them during the act.

I don't really know the explanation. It just seems to be my experience.

Anijo a dit…

Thank you for your candor Ned.

Ned Ludd a dit…

Anijo, on second thought, it might also occur if one is incredibly horny. But maybe this conversation makes Flocon blush.

Flocon a dit…

Je ne sais pas de quoi vous parlez et en plus ça ne m'intéresse pas.

Anijo a dit…

ha ha ! This thread has become rather amusing.

See what you started Merbel!

Flocon a dit…

- Why don't hens have breast?
- Because roosters have no hands.

(Somehow I knew this thread would degenerate...)

Anijo a dit…

Well, it did not degenerate because of me. Je suis une innocente petite Américaine tu sais...

Anyway, I won't tell anyone how degenerate Flocon's blog has become.

What happens on Shall We Talk stays on Shall We Talk

merbel a dit…

OUi Anijo, j'ai lu et vu ce que l'expression "petite mort" a provoqué! Bien des palabres pour deux ou trois petites secondes (saisissantes il est vrai) où on ne sait plus qui on est, où on est et si on est vraiment!!!

Je viens juste de prendre connaissance de la nouvelle mouture du billet, et cette fois-ci , c'est clair, net et précis et surtout pas ambigu du tout! Bravo!
C'est l'époque des "Peut mieux faire" (expression toujours en usage chez certains collègues... combien je la déteste!) . Pour vous, Flocon, un petit "Les efforts ont été couronnés de succès" vous convient-il?

Innocentes Anijo et Ned? taratata...

Anijo a dit…

où on ne sait plus qui on est, où on est et si on est vraiment!!!

Bienvenu à ma monde. Welcome to my world. I often don't know who I am, where I am, or if I really exist.

Innocentes Anijo et Ned? taratata...

Pour ce qu'il y a de Ned, j'en sais rien. Mais pour Anijo, oui, tout à fait innocente.

Flocon a dit…

merbel,

"Well, here's another nice mess you've gotten me into" (*)

Vous m'avez mis dans de beaux draps avec votre histoire de filles là...Je ne savais plus où me mettre, que dire ni quoi faire!

Ça m'apprendra à aborder certains sujets!

Bon j'ai la moyenne alors?

Cela dit, quand je lis "on ne sait plus qui on est, où on est et si on est vraiment!" il me semble que l'on n'est pas loin de ce que je proposais dans le billet en parlant de perte consentie de son humanité.

J'affirme que tant Ned que Anijo sont innocentes!

(*) Célèbre réplique de Oliver à Hardy

Anijo a dit…

Ah ! Il m'avait juste venu à l'esprit. "on ne sait plus qui on est, où on est et si on est vraiment!" C'est ça la petite mort ! oof...

Anijo a dit…

Merbel,

En plus il y a l'innocent Flocon, lui qui ne sait plus où se mettre, or que dire ni quoi faire!

Tu nous apprendre des choses que nou, les innocents, ne comprendent pas.

Anijo a dit…

or

ni... I lapsed into English..

merbel a dit…

Flocon est donc Rock Hudson?
Voilà encore une autre discrimination: je viens de lire dans Wiki que Rock Hudson, lorsqu'il a annoncé à Paris, en 1980, qu'il avait le sida et qu'il était homosexuel a dû débourser 300 000 dollars pour louer un avion pour rentrer à LA parce qu'aucune compagnie aérienne ne voulait le transporter... De quoi vomir, non?

Et pour continuer sur le sujet de Loving v.Virginia, j'ai eu connaissance récemment que pour une industrie pharmaceutique française "avoir la peau blanche , c'est LE passeport qui en facilite l'entrée". Nous avons en France la HALDE mais il me semble que c'est l'histoire du pot de fer contre le pot de terre...

Flocon a dit…

Je n'avais pas lu l'article sur Rock Hudson qu'à vrai dire je n'ai jamais vraiment "situé" dans le cinéma américain.

Je regarde sa filmographie, j'ai peut-être dû voir un ou deux des films qu'il a tournés mais je n'ai pas souvenir d'un seul qui soit inoubliable.

Pour moi c'était plutôt un acteur de second rôle (c'est ma perception bien sûr, peut-être qu'aux US il avait un statut "supérieur").

Pas le niveau Gary Cooper ou Marlon Brando.

Je ne sais pas si la Halde qui est à présent défunte a jamais servi à quoi que ce soit.

Pot de fer, pot de terre, si vous en avez le temps et le loisir lisez cet ancien billet.

J'ai commis plusieurs billets sur les magistrats, la magistrature, la justice...

Le gars qui a envoyé des courriels pas malins à R. Dati vient de se prendre 100€ avec sursis je crois.

Il y a 6 flics qui étaient venu le cueillir au saut du lit à 6h du mat, 48 heures de garde à vue (inconstitutionnelles mais on s'en fout) et passage vite fait au TGI (ou peut-être même en correctionnelle).

Et ses syndicats de police et les magistrats de se plaindre du manque de moyens et d'effectifs...

Des voitures de flics je ne peux pas faire 1 km à vélo sans en voir 2, 3 ou 4 en 1/4h à Paris. Et ils sont deux, trois ou quatre dans chaque véhicule.

Alors le manque d'effectifs... Les 800.000 gardés à vue par an en France ne doivent pas être convaincus .

Ned Ludd a dit…

Flocon, c'était plutôt different quand Jospin était PM. Sa police de proximite avait un bon effet, et c'était une des prémières choses annulée par la droit au pouvoir.

Dépuis deux ans, Sarko a réduit les effectifs par 12.000 mils. Mais il lui faut des dizaines des policiers et CRS sur ses déplacements dans n'importe quel bled en France.

Flocon a dit…

"c'était une des prémières choses annulée par la droit au pouvoir."

J'ai vu, de mes yeux vu, une vidéo où Sarko expliquait à des flics de base qu'ils n'étaient pas là pour jouer au foot avec les jeunes dans la rue.

5 ans plus tard on voit le résultat.